Rechercher dans ce blog

5 oct. 2017

« Je pleurerai plus tard » - Mathieu Bertrand

Youhou un gros coup de cœur !!!!! Chapeau l’artiste !
Quand le plus horrible s’abat sur vous, resteriez-vous humain ?


Année de parution : 2017
Nombre de pages : 191
ISBN : 9791026212829
Editions : autoéditions

Résumé (quatrième de couverture) :

Ils sont morts. Tous les deux. Ce jour-là, j’ai tout perdu. Mais pire encore… j’ai perdu mon âme.
Couché dans ma cellule, j’observe le mouvement de balancier d’un nœud de pendu. Dans quelques minutes, mon cou s’y brisera. Quand plus rien ne vous raccroche à la vie, la mort devient une échappatoire plutôt acceptable. Huit semaines. Huit putains de semaines qui m’ont fait basculer dans une haine qui dictait mes pensées autant que mes actes.
Impossible de s’extirper de ce carcan que représente l’envie de vengeance. Ça part d’une promesse, ça se transforme en rage et ça s’installe dans votre tête pour n’en sortir que lorsque vous êtes un meurtrier…

Quelques mots sur l’auteur :

Né en région parisienne, Mathieu BERTRAND a passé son enfance en Corse. Diplômé de l’université d’Avignon, il vit désormais en Aquitaine où il consacre la majeure partie de son temps à l’écriture. [Source_Auteur]

Maintenant, place au livre !

Pour avoir lu « les émeraudes de Satan » du même auteur (pas mal déjà), moi je vous dis qu’il a sacrément évolué le gazier dans son écriture et que ce livre est véritablement bien !

« Ça s’installe dans votre tête pour n’en sortir que lorsque vous êtes un meurtrier… » Et vous comment réagiriez-vous ? A quoi ? Oui, parlons-en !
Nous voici plongé aux côtés de Patrice LORENZI, Directeur de services pénitentiaires… (Non, non, il est bien en prison et non en service !!!!) Mais comment s’est-il débrouillé ?

Sa vie c’est être Directeur des services pénitentiaires à Dijon, alors que sa femme Nathalie est infirmière à domicile à Agen. Leur petit garçon Antoine, 9 ans, crâne devant les copains car il n’a besoin de personne pour petit-déjeuner et s’habiller le matin. (Oui sauf qu’heureusement que papa appelle pour le réveiller et la voisine passe le prendreJ).

A la sortie d’une réunion, la secrétaire de Patrice l’interpelle, sa femme a essayé de le joindre plusieurs fois… Antoine son petit garçon est hospitalisé pour … l’appendicite.

Il prend la route et avale les kilomètres jusqu’à une aire de repos à 2h de chez lui pour un café. Quand son regard s’arrête sur l’écran de télévision, sa vie s’arrête. L’alerte enlèvement affiché concerne son fils !

En huit semaines, sa vie a basculé du « rêve » au cauchemar ! Et depuis sa cellule d’isolement, il nous raconte …

Ne vous trompez pas, ce n’est pas une histoire « planplan », oh non, bien loin de là, il y a du rythme, des retournements de situation plus rocambolesque les uns que les autres !
Des chemins de vie à couper le souffle et des idées incroyables.

Les personnages sont d’une profondeur extrême, surtout sur le plan psychologique. Ils ont une réelle dimension qui embarque le lecteur dans leur histoire respective. On se projette, on se lie avec eux et on cogite…
On est touché et on voudrait aider.

L’auteur a su donner une véritable allure à son livre et ça c’est un superbe travail.

Les thèmes abordés sont tous divers et variés !!! La carrière comme leitmotiv alors qu'on a une famille loin de soi, la relation père/fils dans une séparation, l'abandon de soi-même, l'obsession, etc. 

Accrochez-vous, je vous garantis des émotions, du frisson et du voyage ! Oui du voyage … Entre Agen et la Corse, la mafia et les petits villageois pénards, ce livre n’a pas fini de vous surprendre.


Alors, un petit conseil, foncez ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire