30 mai 2017

"Deux petits pas sur le sable mouillé" - Anne-Dauphine JULLIAND

Un beau témoignage qui prend aux tripes !


Année de parution : 2011
ISBN : 978-2-290-03966-3
Nombre de pages : 245
Editions : J’ai lu

Résumé (quatrième de couverture) :

L'histoire commence sur une plage, quand Anne-Dauphine remarque que sa petite fille marche d'un pas un peu hésitant, son pied pointant vers l'extérieur.

Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Alors l'auteur fait une promesse à sa fille : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres petites filles, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour ".

Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner. Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut plus ajouter de jours à la vie. 

Quelques citations :

« Thaïs est privée de tout. Elle ne bouge pas, elle ne parle pas, elle n'entend pas, elle ne chante pas, elle ne rit pas, elle ne voit pas. Elle ne pleure même pas. Mais elle aime. Elle ne fait que cela, de toutes ses forces. A travers ses blessures, ses infirmités, ses défaillances. »

« Quelqu’un a dit que la vie était une succession de séparations. Depuis la naissance jusqu’à la mort, des séparations physiques, d’autres psychologiques, des séparations temporaires, d’autres définitives, des séparations en demi teintes, d’autres radicales, des séparations douces, d’autres violentes, des éloignements, des émancipations, des arrachements, des déchirements. »

« Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut plus ajouter de jours à la vie. »

Quelques mots sur l’auteure :

Née en 1973 à Paris. Après des études de journalisme, Anne-Dauphine Julliand travaille en presse quotidienne, puis en presse spécialisée.

Mère de quatre enfants, est l'auteur de Deux petits pas sur le sable mouillé où elle raconte la maladie de sa fille Thaïs, morte à 3 ans. 
Dans son second roman, "Une journée particulière", elle raconte sa vie de famille entre sa seconde fille malade, ses deux garçons bien portants et son mari. 
[Source_Babelio]

Maintenant, place au livre !

Que dire, rien que la quatrième de couverture est bouleversante …

Anne-Dauphine a un boulot qui lui plait, un mari aimant, deux enfants plein de vie …
Jusqu’à une petite anomalie découverte sur la plage en vacances … De retour à Paris, elle va consulter les médecins pour savoir pourquoi sa petite Thaïs, sa princesse à le pied qui tourne. Et là, le monde bascule …
Thaïs est une enfant comme les autres, elle grandit bien, prononce ses premiers mots, mais quand elle marche un de son pied se tourne vers l'extérieur. Le diagnostic est posé. Le jour où sa fille fête ses deux ans, Anne-Dauphine apprend que Thaïs a une maladie orpheline : la leucodystrophie métachromatique.
Thaïs est condamnée. Loïc et Anne-Dauphine sont atterrés.
Ils décident d’aller de l’avant et de se battre pour elle. Pas contre la maladie bien sûr car la fin est irrémédiable. Non, de se battre au quotidien pour faire de la courte vie de leur fille des instants de bonheur et d'amour.

Ce livre est un témoignage bouleversant. Pas seulement dans la maladie et la mort, finalement, on est prévenu dès le départ. Mais par les valeurs qu’il véhicule ! Oui, le courage que les parents et les le frère font preuve, par la solidarité dont est entourée cette famille, l’optimisme de ce couple et bien sûr l’amour.

L’auteure sait à travers ces lignes nous faire passer des messages simples, sans tomber dans le pathos, ni être intrusif dans sa vie. Elle raconte son combat de tous les jours pour ses enfants, comme une mère et un père.

Une petite remarque, j’ai beaucoup apprécié les remerciements qu’elle sème au long du livre pour les équipes soignantes et les personnes qui les entourent.


J’ai beaucoup apprécié ce livre. Je vous souhaite bon courage et bonne rencontre avec l’amour !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire