22 mai 2017

Résumé de l'apéro littéraire - 1 an de lecture

Résumé de l’apéro littéraire – Tonneins # 13, le 18 mai 2017 à 19h à la crêperie des Écuries Royales : Princesse Sarah


Nous remercions chaleureusement l’équipe de Princesse Sarah qui a eu la gentillesse de nous ouvrir ses portes. Le repas a été une merveille, l’accueil et le service adorable. Un très grand merci.

Le mot de la présidente :
Je tiens à vous remercier tous de me suivre depuis le début, de venir toujours le cœur en joie avec de nouvelles découvertes et de bonnes humeurs qui permettent de merveilleuses soirées.
Merci de partager votre savoir et vos lectures, votre amitié m’est chère.
Je vous souhaite encore une belle année pleine de découvertes, de voyages, d’apéros et de belles rencontres.

Retour sur la lecture commune de mai 2017 : « Latitude zéro » - Mike HORN




Quatrième de couverture


Mike Horn se lance un défi inouï : parcourir en solitaire les quarante mille kilomètres de l’équateur. Des côtes d’Afrique aux portes de l’Asie, en passant par le continent américain, il traverse trois océans ; autant de jungles impénétrables ; deux sommets de six mille mètres : des pays en guerre, rongés par la maladie, envahis par une faune hostile et par une flore vénéneuse. Son exigence est stricte : ne jamais quitter la « latitude zéro ».

Résumé du livre, thèmes et ressenti : proposé par Sandra


Quelques citations :

« Quand il m’arrive d’avoir peur, c’est dans les situations les plus extrêmes. Et cette peur, je parviens généralement à la contrôler. Mais je ne l’éliminerais pas de la gamme de mes émotions, si j’en avais le pouvoir. La peur est l’une des manifestations les plus aiguës de l’éveil, et en tant que telle, indispensable. Ignorer la peur, c’est être inconscient. »

« L’impossible n’existe que parce que nous n’essayons pas de le rendre possible. »

« Puisque c’est difficile, pourquoi le faire ? Parce que c’est difficile, justement. Et parce que, aussi incroyable que cela puisse paraître, j’y trouve du plaisir. Pourtant, je ne suis pas masochiste, loin de là : je hais la douleur. Mais connaître l’inconnu, voir l’inimaginable, faire des choses que personne n’a jamais faites et découvrir si, moi, je serai capable de les faire … »

« Pour moi, les jours difficiles sont simplement des jours où les choses sont moins faciles qu’hier. Et peut-être plus faciles que demain. Mais je considère qu’aucune épreuve n’est véritablement difficile, tant que je lui survis. »

Quelques mots sur l’auteur :

Né en 1966 à Johannesburg, Mike Horn obtient un diplôme de science du mouvement humain à l’université de Stellenbosch. Il quitte l’Afrique du Sud en 1990, pour voyager en Europe où il travaille d’abord en tant qu’instructeur de ski et guide de rafting et canyoning. Depuis, il multiplie les exploits inédits. Il a descendu l’Amazone à la nage, a fait le tour du monde en suivant la ligne de l’Equateur, a marché le long du cercle polaire arctique, et a bravé la nuit hivernale pour rejoindre le Pôle Nord. Il est parti en 2008 pour un tour du monde qui lui a fait traverser tous les continents en quatre ans, sans aucun moyen de transport motorisé. Il raconte ses aventures dans ses livres : Latitude zéro (2001), Conquérant de l’impossible (2005), A l’école du grand Nord (2005), Objectif : Pôle Nord de nuit (2007), et Vouloir toucher les étoiles (2015). [Source_éditeur]

Maintenant, place au livre !

Nous voilà sur la plage de Libreville (capitale du Gabon) en compagnie de Mike Horn le 2 juin 1999. Le point de départ de cette aventure et le fil rouge que Mike et le lecteur s’apprêtent à suivre c’est l’Equateur. Le principe est simple : suivre cette ligne (autour du monde) en s’en écartant le moins possible (± 40 km) jusqu’à revenir au point de départ : latitude 0.00 (0 degré, 0 minute, 0 seconde).
D’où le nom du livre et de son trimaran…

Sur cette plage, Mike Horn ramasse six coquillages : une étape équivaut à une grande étape ; l’Atlantique, l’Amérique du Sud, l’Océan Pacifique, l’Indonésie, l’Océan Indien et l’Afrique.

C’est parti, nous voilà embarqué sur le trimaran avec notre pilote…

Avec lui, nous découvrons l’immensité de l’Atlantique, les moyens humains, la force de caractère et les moyens matériels mis en œuvre pour cette traversée. Nous découvrons également les facettes de l’homme, de l’être humain, ce qu’il est capable de faire et de repousser ses limites. Celles du corps mais surtout celles de l’esprit. Il en bave… ça c’est sûr, mais il s’en sort avec brio. Il partage avec nous chaque difficulté, chaque peur, chaque moment de quiétude. On traverse des vaguelettes puis de terribles tempêtes où les vagues s’éclatent sur le bateau ! Le palpitant est à 280 et Dame Nature se rebelle …

Nous poursuivons notre voyage sur les différents fleuves qu’offre l’Amazonie, avant de rejoindre la jungle, là où aucun être humain ne s’aventure … Et pour cause, elle est hostile à l’homme « l’enfer vert ». Mais Mike Horn sait qu’avec de la persévérance Dame Nature tolère le passage… C’est sous quatre-vingt pourcents d’humidité, une chaleur étouffante, une faune et une flore époustouflante que nous évoluons vers des contrées inexplorées. C’est beau, une forme de quiétude règne sur cette jungle… Mais le danger est partout, rampant, piquant, sautant le jour et rôdant dans la nuit. Mike découvre vite les réflexes qui sauvent et nous apprend à survivre en ce milieu hostile.
Quand tout à coup, l’Homme s’impose ! Nous voilà dans une zone où la bêtise de l’être humaine règne en maître ! Les véhicules monstrueux, les forêts défrichées… Et les militaires, les narcotrafiquants, les guerreros …
Malgré tout ça Mike Horn arrive à traverser, sans se faire « aider » par moyen de locomotion. Il va vivre un véritable enfer de peur et de cache-cache. En plus de la difficulté du terrain, s’ajoute la difficulté de l’Homme !!! Pas facile décidément ! Mais pourquoi ? Parce que c’est difficile justement…

Je vous laisse sur les bords de l’Océan Pacifique, à vous de découvrir la suite du voyage …
Ce livre est prenant, palpitant et beau. De par l’Homme qu’est Mike Horn, ses amis et famille qui le suit, les paysages, le défi et les limites de l’être humain…
Le style de l’écriture est tellement bien approprié que nous sommes aux côtés de Mike Horn dans toutes les étapes à franchir, dans sa tête, dans ses sensations.
Les descriptions nous permettent d’être sur les lieux et de tout ressentir.




Comme à chaque fois, ce livre ouvre à de nombreuses discussions. D’accord, pas d’accord, pourquoi, etc.
En tout cas, ce livre a marqué car même à la fin du repas, on revenait encore dessus J

Les lectures phares de mai 2017 :


Nous vous proposons ce mois-ci :
ü  « La drôle de vie de Zelda Zonk » - Laurence PEYRIN
ü  « La dernière bagnarde » - Bernadette PECASSOU-CAMEBRAC
ü  « Le magasin des suicides » - Jean TEULE
ü  « La magie du rangement » - Marie KONDO
ü  « Les lisières » - Olivier ADAM
ü  « Glacé » - Bernard Minier
ü  « Le livre des Baltimore » - Joël DICKER
ü  « Le jeune amour » - Michel JEURY
ü  « Mémé » - Philippe TORRETON
ü  « Patients » - Grand corps malade
ü  « Si c’est un homme » - Primo LEVI
ü  Biographie de Francis CABREL
ü  « Six fourmis blanches » - Sandrine COLLETTE
ü  « Vent de cendres » - Sandrine COLLETTE
ü  « Les fabuleuses tribulations d’Arthur Peppers » - Phaedra PATRICK
ü  « Garçon » - Marcus MALTE
ü  « La petite boulangerie du bout du monde » - Jenny COLGAN
ü  « Les vieilles » - Pascale GAUTIER
ü  « Le premier jour du reste de ma vie » - Virginie GRIMALDI
ü  « Dieu n’habite pas la Havane » - Yasmina KHADRA
ü  « Le désert ou la mer » - Ahmed TIAB
ü  « 2084 : la fin du monde » - Boualem SANSAL
ü  « L’art d’écosser les haricots » - Wieslaw MYSLIWSKI
ü  « L’empire du Graal » - GIACOMETTI et RAVENNE
ü  « Un tocard sur le toit du monde » - Nadir DENDOUNE
ü  « L’homme idéal ou presque » - Kristan HIGGINS

Prochain rendez-vous ?

En juin, L’Apéro littéraire reprend ses habitudes, nous nous donnons rendez-vous le jeudi 29 juin à la Médiathèque de TONNEINS à 19h.

Lecture commune de juin 2017 ?



« Les émeraudes de Satan » - Mathieu Bertrand.

ATTENTION, l’auteur nous fera l’honneur de sa présence lors de notre apéro littéraire !!!
A vos bouquins et à vos critiques et questions.




Disponible à l’espace Culturel, LECLERC TONNEINS

Et pour finir …


Je vous souhaite à tous et toutes un très bon début d’été ! Avec la chaleureux, nous y sommes !

Voici la lecture commune pour le mois de juillet :
-          Juillet : « Un avion sans elle » - Michel BUSSI

Pensez à trouver de nouveaux titres de livres (doivent exister en poche et se trouver si possible disponible à la médiathèque) pour nos prochaines lectures communes.

Merci pour votre participation. Nous remercions toute l’équipe de la crêperie des Écuries Royales « Princesse Sarah » pour leur accueil et leur gentillesse J
Nous remercions également Michel pour ses contacts auprès des auteurs et bien sûr d’être notre porte-parole dans le Républicain et dans Le petit journal J

Nous remercions également les libraires du LECLERC Culturel Tonneins qui font tout leur possible pour nous trouver les titres en temps et en heure, malgré les difficultés qui en découlent.

Et enfin, longue vie à notre apéro littéraire J

A très vite.


Sandra. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire