Rechercher dans ce blog

6 juin 2020

« Les légendes perdues d'Aëgane, tome 1 : Légion VII » - Sébastien MOULIN



Quand les croyances commencent à être ébranlées...

[Pour ne rien louper des chroniques, articles, etc. inscrivez votre mail dans la rubrique « Suivez les mises à jour du blog » directement sur ;p https://linstantdeslecteurs.blogspot.com/ (version web) ]


Année de parution : 2020

Nombre de pages : 444

ISBN : 978-2-9569489-2-6

Editions : Autoédition


***Résumé (quatrième de couverture) :***


« La paix ? Au fil des siècles, nous pourrions compter les trêves dans le monde d'Aëgane sur les doigts d'une main. Des nations furent renversées par des souverains sanguinaires. Des populations furent asservies ou exterminées au nom de divinités facétieuses. De nombreuses civilisations disparurent, et avec elles, des cultures entières furent à jamais perdues.

Le royaume d'Adaïs, regroupement de provinces conquises de gré ou de force ces dernières années, doit sa récente stabilité aux 10 Légions qui le protège. Nombreux furent les envahisseurs ou rebelles à faire face à ces terribles adversaires, sans jamais les faire vaciller. Épicentre de nombreux conflits, Adaïs pansait encore les plaies marquant son territoire après avoir vécu plusieurs guerres dévastatrices.

La pérennité du royaume se trouve peut-être entre les mains d'un diplomate et de ses compagnons chargés d'enquêter sur la rumeur de la mobilisation d'une armée d'orcs accompagnée de puissants sorciers. Les émissaires se rendent dans une province marquée par les stigmates du passé et mettront tout en œuvre pour faire la lumière sur les événements se tramant par delà le gouffre des damnés, brèche mystique protégeant Adaïs de terres hostiles.

Dernières informations capitales d'une sentinelle héroïque ou affabulations d'un mourant ? De la réponse à cette question dépend peut-être la survie d'Adaïs. »


***Quelques mots sur L'auteur : ***


Né en 1979, je suis un rêveur compulsif et j'ai grandi sous l'influence des mondes de l'imaginaire et des mythologies antiques.

Autant que je m'en souvienne, me perdre dans mes pensées à toujours été un plaisir, au grand désarroi de mes parents quand il s'agissait de faire mes devoirs.

Mes rêveries se sont développées grâce aux dessins animés qui ont bercé mon enfance (Chevaliers du zodiaque, Dragon ball, Olive et Tom...). C'est pendant l'adolescence que j'ai découvert les mondes de l'imaginaire après l'achat du jeu vidéo: Heroes of might and magic III. La découverte d'un univers médiéval fantastique peuplé de magiciens, de licornes, de dragons et de nombreuses créatures légendaires fut une révélation.

La suite de mon aventure sur ordinateur ? Les Morrowind et Baldur’ s Gate, avec les parties endiablées de Magic entre amis au lycée, avant de tomber dans la frénésie des mmorpg (les 2 opus de la franchise Guild Wars, Guerre Tribal et Black Desert Online encore récemment) qui permettaient de nouvelles interactions (rôle play).

J’ai découvert les œuvres littéraires fantastiques sur le tard, traumatisé par les « classiques » imposés au cours de notre scolarité. La lecture n'était pas un plaisir avant ma rencontre avec un jeune magicien malingre et timide : Pug. Raymond E. FEIST a réveillé le lecteur de Fantasy qui hibernait en moi.

Au fil du temps, l'écriture est devenue un besoin pour retranscrire les histoires que j'avais développées et pour m'évader. Une petite bulle d'air dans une réalité parfois bien terne. Agréable surprise, ce ne fut pas un isolement pour l'écrivain comme je le craignais, mais une belle aventure humaine qui débuta.

Ainsi naquis, début 2014, le monde d'Aëgane que je peux façonner à sa guise, au gré de mes envies ou de nouvelles découvertes. Un univers médiéval fantastique peuplé d'humains, d'elfes, d'orcs... De guerriers, de magiciens ou encore de créatures singulières...

A Noël 2018, le premier tome des Légendes Perdues d'Aëgane est publié.

Je souhaite vous faire voyager dans un monde en perpétuel évolution. Un monde où tout peut arriver. Page après page, j'espère nourrir votre imaginaire et vous permettre, l'espace de quelques heures, de vivre des aventures hors du commun.   [Source_auteur]


***Maintenant, place au livre !***


Quand les croyances commencent à être ébranlées...


Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous embarque dans un livre, premier opus d'une saga fantastique. C'est envoûtant à souhait ! Pour les connaisseurs de World of Warcraft, c'est un peu l'idée ! Mais avec plus de finesse ;) Sébastien Moulin a su monter un monde épatant !

Merci Sébastien pour ta confiance, je me suis faite harponner par des chaînes magiques, et ce jusqu'à la dernière ligne !


Il y a quatre cents ans de cela, Eral Tanaran, roi de Sirap aidé de Danaïs, la déesse de la vie, combat jusqu'à la mort le roi de Ragator. Soutenu par Dyasa et Meloth, déesses de la mort et de la destruction, le roi se transforme en dragon. Le combat est difficile, mais Eral terrasse ce dernier et avec lui débarrasse Sartis et Ragator des ténèbres. Il y laissera la vie, un sacrifice couronné de succès.

Leevf, le fils d'Eral prend donc les reines du royaume et signe une alliance avec toutes les provinces humaines pour former le royaume d'Adaïs, dont Imlune sera la capitale. C'était il y a Quatre cents ans... Quatre cents ans où les souverains veillent sur le peuple d'Adaïs avec bienveillance. Où les ténèbres ont été repoussées, cloîtrées ou exterminées.


De nos jours, Sartis est pourrie jusqu'à la moelle ! Le consul Varas Manrath a mis en place une corruption sans pareil ! Il est guidé par le faste, l'opulence et le pouvoir. Mais il fait une erreur ! Celle de faire appel au roi pour bénéficier d'un renfort militaire.

Le gouffre des damnés, Arcos Valys, place forte réputée imprenable, est en passe d'être attaquée par une armée d'orcs, gobelins, nains et autres espèces, dirigée par un sorcier machiavélique.

Tristan, le général des armées de Sartis est de retour auprès du consul pour dévoiler ces étranges faits.

Le roi a dépêché une délégation formée de Thorn, le général de la légion VII et de Mô. Tout ceci va donc leur être relaté afin que le roi y dépêche un renfort militaire.

Mais, cette délégation a ce petit quelque chose en plus. Ce petit truc qui fait qu'elle voit, qu'elle sent que quelque chose de pas net se déroule dans la province de Sartis...

De fil en aiguille, Varas est débouté et Tristan convié à une réunion extraordinaire à Imlune, la capitale du royaume d'Adaïs.

L'heure est grave, la paix du royaume ne tient qu'à un fil ! Les différents points sensibles commencent à être fragilisés et cette nouvelle d'Arcos Valys amène la situation à un point critique...


Ce livre est WOAW ! Magique ! Ça fait bien longtemps que je n'avais pas lu un fantastique dans ce style qui m'accroche autant. Pourtant, j'aime bien, mais bien souvent les détails, les combats, etc. sont un peu longuets. Ici, non, pas du tout ! Tout est calibré. Sans jamais être ni trop long, ni trop court. On ne se perd pas dans les attaques, les contres-attaques, patati et patata. On est tellement absorbé dans notre histoire, avec des personnages hauts en couleurs que ça défile tout seul ! Je n'ai pas vu passer les pages, j'adore quand je suis prise comme ça dans ma lecture.


Sébastien Moulin nous débarque dans un monde imaginaire, (bien sûr) où l'on y rencontre les réunions de maîtres, des cultes des dieux renfermant des pouvoirs ancestraux, des symboles, les organisations de petites lames et l’académie de l'Inpith, j'en passe et des meilleurs. Tout est harmonieux, judicieux.

On voyage aux quatre coins du royaume d'Adaïs et on plonge directement dans les tensions politiques, les alliances ou les mésententes. On participe à la stratégie des différents « clans », aux rencontres impromptues, aux réunions particulières et à l'espionnage.


Les descriptions de lieux nous envoûtent complètement et nous enchantent l'esprit. Nous ressentons les sensations des endroits où se trouvent les personnages, l'atmosphère de chacune des places et des ambiances qui les entourent.

Les personnages sont attachants, touchants et bouleversants ! Certains sont des horreurs, mais on arrivent tout de même à éprouver des sentiments vis-à-vis d'eux ! Étrange hein ! Parlons un peu de cette légion VII. Une légion particulière avec à la tête, Thorn Tanaran, issu de la famille royal. Un homme loyal, fort, respectueux et fin stratège. Il arrive à voir au-delà des apparences. C'est pour cela qui s'est entouré de personnes au chemin tortueux. Ely, la prétresse du royaume d'Adaïs, Cat, une voleuse émérite, Mô, un semi-elfe, Breiz capitaine de corsaire, Krikrane un grand bourru au cœur tendre et Kas un « diplomate » qui négocie avec les points ! Cette bande de joyeux drilles, je l'ai adoré.


J'ai aimé et le Bibou ne me contredira pas là-dessus toute la recherche effectuée sur la symbolique des pouvoirs ancestraux, l'importance des symboles, le détail des armes, armures, pouvoirs, magie, etc. ça foisonne de détails scrupuleusement et judicieusement placés. C'est hyper intéressant et addictif. Les relations entre les différentes provinces, les différents peuples, les différentes castes nous embarquent complètement dans l'atmosphère sociale et sociétale de ce royaume. Tous les détails dans le livre sont fantastiques et les détails de la couverture, le l'enveloppe dans lequel je l'ai reçu, ainsi que le parchemin d'invitation à entrer dans la légion VII un délice. Tout est tiré au cordeau et j'adore ! Un auteur qui se souci autant de l'intérieur que de l'extérieur... Il ira loin ;)


Je pourrais vous en parler encore durant des heures, mais Bibou n'est pas d'accord... Et il a raison.


Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à dévorer ce bijou ! « Les légendes perdues d'Aëgane, tome 1 : légion VII » de Sébastien Moulin. C'est prenant, envoûtant, addictif. On s'attache aux personnages et on est complètement enrôlé dans la quête de la paix. Alors prenez place au côté du mage, un portail va s'ouvrir et laissez-vous transporter...


Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter ;)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire