8 déc. 2016

"HAIG, Le sang des sirènes" - Thierry PONCET

HAIG, l'aventurier du 21 e siècles, cocktail exotique et explosif : il veut juste la liberté, une vie tranquille, mais les emmerdes le poursuivent comme une traînée de poudre... Explosive, la poudre ! Violents, les emmerdes ! [Source_Editeur]

Année de parution : 2016
Nombre de pages : 111 (lu en version numérique)
ISBN : 978-2-37258-025-0
Editions : Taurnada éditions

Résumé (quatrième de couverture) :

Je ne suis guère qu'un gosse parti pour l'aventure.
Quand les douaniers marocains me laissent franchir leur barrière, je me dis que j'ai du bol.
Quand le salopard en cavale monte à mon bord, je crois lui offrir sa chance.
Quand la ferme isolée apparaît dans nos phares, je pense que la bonne fortune nous a trouvé un refuge.
Je me trompe sur toute la ligne.
Un gamin, c'est fait pour se gourer.
Et apprendre...

Quelques mots sur l’auteur :

Thierry Poncet, né le 31 décembre 1960 dans le petit village où ses parents sont instituteurs, se destine très tôt à l’écriture. Il est encore au lycée à Paris quand il publie ses premières nouvelles dans des fanzines underground. Dans les années 80, il devient rédacteur pour des séries populaires, telles Brigade Mondaine et Le Survivant. « Ça m’obligeait à écrire à fond la caisse et ça me rapportait du fric. » explique-t-il. Mais c’est en 1984 que son destin d’écrivain bascule, quand il fait la rencontre de Cizia Zykë. L’écrivain-aventurier de légende le choisit comme assistant et l’emmène avec lui dans une succession de voyages autour du monde qui durera vingt-cinq ans. De leur collaboration naîtront les récits d’aventures Oro, Sahara, Parodie, Oro & Co, ainsi que de nombreux romans, dont Paranoïa et Buffet campagnard. Tous ces ouvrages seront de grands succès de librairie. À la mort prématurée de Cizia Zykë en 2011, Thierry Poncet se retire dans une forêt de Franche-Comté, où il se livre désormais en solo à sa passion de toujours : l’écriture. Avec HAIG, Thierry Poncet nous offre une série de romans aussi truculents que dépaysant. [Source_Editeur]
  
Maintenant, place au livre !

Tout d’abord, je remercie chaleureusement l’équipe de PartageLecture.com ainsi que Taurnada Editions qui m’ont offert ce livre et que j’ai grand plaisir à découvrir.

Haig, c’est un jeune de seize ans, et demi…
Il a perdu sa mère voilà trois mois maintenant. Depuis, il écume sa tristesse et sa solitude dans l’alcool et autres drogues.
Ce qu’il veut c’est partir à l’aventure. Alors il achète à moitié une 504 Peugeot dans le nord de la France et roule vers la liberté.
Enfin la liberté, c’est ce qu’il croit !
Il débarque à la frontière marocaine et par un gros coup de chance arrive à passer la douane sans encombre. Après s’être offert un bon repas, il se cale dans un coin de rue pour une bonne sieste… Quand tout à coup débarque un mec en cavale armé d’un colt. Haig le siffle et lui offre son aide. Mais pourquoi a-t-il fait ça ? Ne pouvait-il pas rester tranquille à siester ?
Bref embarquement immédiat de ce Ferraj quelque peu lunatique !
Et là, la galère commence pour notre jeune Haig.

Ce petit livre est plein de suspenses, de rebondissements et d’aventures. L’auteur nous tient en haleine avec un langage peu commun ou du moins qui ne fait pas parti des romans, mais plutôt des bandes dessinés. Court et efficace.

Pour moi, c’est une belle découverte. Le jeune Haig est attachant bien que nous voudrions lui expliquer comment éviter certaines erreurs. Mais il est jeune et seul et doit se faire les dents et la vie lui apprendra ce qu’il doit savoir…

Ce livre est le troisième volet de la série HAIG. Cependant, pour moi c’est une découverte. Donc pas besoin d’avoir lu les précédents pour accrocher dans cette histoire. On ne se sent pas perdu.

Dans la version du bouquin que j’ai eu la chance d’avoir, il y a déjà un prologue du quatrième volet. Ça n’a pas l’air mal du tout, je pense qu’il va rejoindre ma PàL !!! Encore un !

Je vous souhaite une très belle découverte.
Merci encore une fois à l’équipe de PartageLecture.com ainsi que Taurnada Editions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire