12 déc. 2016

"L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes" - Karine LAMBERT

Une histoire bien mignonne où l’amour et les instants de la vie sont à l’honneur !

Année de parution : 2014
Nombre de pages : 214
Editeur : Le livre de poche
ISBN : 978-2-253-18271-9

Résumé (quatrième de couverture) :

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

Citations :

« C’est impossible, dit la Fierté
C’est risqué, dit l’Expérience
C’est sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur. » - William Arthur WARD

« Et avec le temps, elle avait choisi de ne plus faire semblant. De ne plus s’adapter à ceux qui ne lui convenaient pas. D’être heureuse autrement. »

« Il faut que le hasard renverse la fourmi pour qu’elle découvre le ciel. »

« Internet, c’est pas la vie. Comme si on pouvait trouver l’amour en ouvrant une boîte de sardines. »

Quelques mots sur l’auteure :

Karine Lambert est une photographe belge. Ses clichés sont de minuscules instants essentiels : éclats de rire, de sensualité, de fragilité, de vérité. Dévoreuse de livres, elle a toujours rêvé de partager sa passion pour les mots. D’une façon ou d’une autre, avec des images ou des phrases, elle raconte ce qui la touche. L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes a remporté en 2014 le Prix Saga Café qui couronne le meilleur premier roman belge. Il est également en cours de traduction en plusieurs langues étrangères. [Source_Editeur]

Maintenant, place au livre !

Karine Lambert a su décrire les petits moments de vie croisés chaque jour autour de nous. A la manière d’un photographe, elle raconte, elle décrit, elle nous emporte.

C’est l’histoire de cinq nanas toutes ont été déçu par les hommes. Toutes oui, mais une, Juliette veut encore y croire !
Juliette n’avait pas tout compris quand Carla, une copine qui partait trois mois en Inde lui a proposé son appartement.
Juliette va découvrir que cet immeuble est interdit aux hommes ! Même les ouvriers ou le livreur de pizza ! Seules les femmes peuvent y accéder…
Le seul mâle présent, c’est Jean-Pierre ! Oui lui il a le droit d’être là. C’est le chat de Simone !

Cet immeuble c’est un peu comme une ruche d’abeilles où butinent les copines. Un peu aussi à cause de la Reine qui habite au dernier étage et qui a profité de la vie comme peu le font. Mille hommes et mille étincelles. Cette danseuse étoile qui n’a toujours connu que les paillettes et qui est arrivé à un âge où on doute de tout et qui prend la vie comme un fil où chacun de nous est un équilibriste.
Cinq nanas, Carla, Juliette, Rosalie, Simone et Giuseppina qui ont vécu des moments difficiles et qui viennent chacune d’horizon différent.

Ces femmes sont attachantes, touchantes et rassurantes.

Une belle histoire, légère et agréable. Venez découvrir ce bouquin, il ne vous décevra pas !
En tout cas, moi j’ai beaucoup aimé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire