23 juin 2016

"J'étais derrière toi" - Nicolas FARGUES


Étonnant !

Résumé (quatrième de couverture) :

C'est dans la trentaine que la vie m'a sauté à la figure. J'ai alors cessé de me prendre pour le roi du monde et je suis devenu un adulte comme les autres, qui fait ce qu'il peut avec ce qu'il est. J'ai attendu la trentaine pour ne plus avoir à me demander à quoi cela pouvait bien ressembler, la souffrance et le souci, la trentaine pour me mettre, comme tout le monde, à la recherche du bonheur. Qu'est-ce qui s'est passé ? Je n'ai pas connu de guerre, ni la perte d'un proche, ni de maladie grave, rien. Rien qu'une banale histoire de séparation et de rencontre.

Citations :

"A force de me buter dans l'idée que j'étais heureux, eh bien je ne comprenais ni le rôle, ni l'utilité, ni l'effet de toute cette chimie. Les gens qui me parlaient de dépression et de mal-être, ça me semblait complètement abstrait, je pensais que tous ces médocs, tous ces psys et tous ces discours, c'était pour les faibles."

"Les Italiens sont moins crispés que nous, ils sont plus directs, plus posés, mieux plantés que nous, ils assument mieux leur latinité, on les dit frimeurs mais c'est tout simplement qu'ils se font plaisir sans se préoccuper autant que nous de ce que les autres vont penser de leurs soi-disant excès, ils n'ont pas le cul entre deux chaises, eux."

"Entre les mots et les actes, entre la projection et la réalité, il y a un monde."

"Tu as remarqué que le bonheur, c'est toujours un souvenir, jamais le moment présent, hein ?"


Quelques mots sur l'auteur :

Nicolas FARGUES est né en 1972. Enfance au Cameroun, au Liban puis en Corse. Études de lettres à la Sorbonne. Mémoire de DEA portant sur la vie et l’œuvre de l'écrivain égyptien Georges Henein. Deux ans de coopération en Indonésie, retour à Paris, petits boulots, publication en 2000 du "Tour du propriétaire". De 2000 à 2006, dirige l'Alliance Française de Diégo Suarez, à Madagascar. "J'étais derrière toi" est son cinquième roman. Il a deux enfants. [Source éditeur]

Maintenant, place au livre !

Ce livre est un roman un peu particulier !
Il y a un narrateur qui n'a pas d'identité. Le lecteur est une oreille attentive de copain ou d'ami.

L'histoire de cet homme est une histoire qui se banalise avec le temps, mais racontée à cœur ouvert, touche forcément.

Un couple mixte, un mari blanc et une femme noire.
Un mari qui flirt avec une autre un soir et le couple explose.
Ils ne se quittent pas mais elle lui fait vivre l'enfer !
Elle le trompe, il est perdu ...

C'est l'histoire de ce couple que le narrateur confie au lecteur. Bien sûr nous n'avons qu'un son de cloche, comme un ami au final.

C'est la transformation d'un homme orgueilleux, que rien ne touchait, que rien n'ébranlait.

Une idylle va naître entre lui et une belle italienne inconnue, dans les rues d'une Italie bien décrite.
Va-t-il finir par quitter sa femme ou va-t-il repousser les limites de lui-même pour reconstruire son couple ?

C'est un livre qui change de ce que nous avons l'habitude comme schéma.
A travers l'histoire de cet homme, on découvre aussi d'autres pays à travers des yeux différents.

Bonne découverte !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire