15 juin 2016

"La lionne" - Katherine SCHOLES

Commentez ici
Une belle découverte de l'Afrique ...


Résumé (quatrième de couverture) :

« Au cœur de la Tanzanie, une fillette est sauvée et recueillie par une lionne. Un homme et une femme vont partir à sa recherche…
En plein désert, Angel, six ans, voit sa mère mourir sous ses yeux d’une morsure de serpent. Tandis qu’hyènes et vautour encerclent la fillette, une lionne surgit pour la sauver.
Non loin de là, dans un institut de recherches, Emma, une jeune Australienne, est venue visiter le lieu où sa mère a trouvé la mort vingt ans auparavant. A peine arrivée, elle est entraînée par Daniel, qui dirige le centre, à la recherche des deux disparues. Réussiront-ils à retrouver la fillette ? Comment Emma pourra-t-elle affronter le désert, la mort et ses propres fantômes ? L’Afrique ne transforme-t-elle pas à jamais les voyageurs qui s’y aventurent ? »




Quelques mots sur l’auteur :

Katherine Scholes est née en Tanzanie où elle a vécu jusqu’à dix ans. Sa famille a alors quitté le pays pour l’Angleterre, puis pour la Tasmanie. Après plusieurs années passées en Australie, elle vit aujourd’hui à nouveau en Tasmanie avec son mari et leurs deux fils. Elle a écrit dix romans, notamment les Amants de la terre sauvage, paru en avant-première chez France Loisirs.

Maintenant, place au livre !

L’histoire se déroule en Tanzanie de nos jours.
Nous commençons le livre par le déjeuner des deux filles, d’Angel, la fille de Laura, et d'elle même, infirmière qui parcourt le désert pour secourir les gens malade grâce aux médicaments fournis par les sœurs de la Charité.
Angel à six ans, elle rêve d’aller en ville et revoit avec sa mère leur programme une fois qu’elles auront atteint la piste avec Mama kitu et Matata leurs deux chameaux.
Ces deux chameaux, c’est aussi une mère et son fils. Des caractères bien différents ! Mama Kitu, une bien brave chamelle, docile et gourmande. Son fils, Matata, polisson et bien drôle !
Alors que Laura et Angel se préparent à se remettre en selle, Laura est mordue par un serpent. Angel, d’un caractère admirable va soutenir sa mère jusqu’à son dernier souffle et bien plus encore. Elle va lui faire une tombe.
Afin d’échapper aux charognards, Angel va suivre une Lionne, Moyo et ses trois petits lionceaux. Grâce à eux, elle va vivre des moments magiques et intégrer une famille léonine.
En parallèle, une touriste Australienne, Emma vient s’échouer dans l’institut de recherche de la fièvre d’Olambo. Pourquoi ? Elle vient chercher une délivrance… Sa mère est morte dans cet institut, il y a vingt-cinq ans. Emma avait alors tout juste sept ans et Suzan trente-deux ans. Emma espère pouvoir se libérer de l’ombre de sa mère puisqu’elle atteint très exactement le même âge que sa mère avait quand elle était morte.
A l’institut, se trouve Daniel, le directeur des recherches de la fièvre. Un jeune homme sensible, fort, compréhensible et humain. C’est un Massaï moderne.
Alors que la fin de la journée se profile sur l’institut, deux chameaux apparaissent dans la cour. C’est à partir de là que l’histoire commence…

Ce livre c’est une belle épopée en Afrique, avec des paysages fantastiques, l’auteure les décrits si bien que nous pouvons presque sentir les effluves animales et autres environnements.
C’est également, la quête de soi d’une femme et d’une fille qui ont besoin d’évoluer chacune de leur côté et pourquoi pas ensemble ?

C’est aussi une belle découverte de la mentalité africaine !

Pour moi c’est un livre sympa. Merci Philippe pour cette découverte !
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire