Rechercher dans ce blog

17 nov. 2020

« L'or et le Fer » - Nathalie THOMAS-VERNEY

 


Une dualité saisissante !

[Pour ne rien louper des chroniques, articles, etc. inscrivez votre mail dans la rubrique « Suivez les mises à jour du blog » directement sur 😜 https://linstantdeslecteurs.blogspot.com/ (version web) ]

Année de parution : 2020
Nombre de pages : 356
ISBN : 978-2354550363
Editions : Livio éditions

***Résumé (quatrième de couverture) :***


« — Ferronnier ! Ouvre ta maudite grille !Dorian de Grare ne se doutait pas de l’importance de ses paroles lorsque, le 1er thermidor de l’an II, il quitte son château du Pré pour Paris dans le but de sauver son cousin Enguerrand de l’échafaud.Nous sommes en 1794, au cœur de la Révolution française. La Terreur est à son apogée et, après l’exécution de Danton, Robespierre règne en maître sur le Comité de Salut Public. Aël de Kergoët, jeune ferronnier, se voit proposer un travail exceptionnel en cette époque : la conception et la réalisation d’un portail en fer forgé d’une splendeur inégalée qui devra durer éternellement et marquer la puissance et la richesse du propriétaire du château du Pré, « château blanc flottant sur un lac ». Le jeune homme y fera une rencontre qui bouleversera sa vie : Dorian de Grare. Libertin et débauché, Dorian fréquente les maisons closes parisiennes et sa beauté n’a d’égale que sa cruauté. Fils d’un aristocrate décédé avant la Révolution, Dorian n’a jamais accepté le remariage de sa mère avec le républicain Jean Beaujouan, à qui il doit cependant d’avoir pu conserver ses terres et son château. Un jour cependant, son chemin croise celui d’Alwena, jeune fille pauvre qui fuit la misère de sa Bretagne natale et la guerre entre chouans et armée Républicaine.Jour après jour, tandis que la splendide grille s’élève dans des conditions tragiques et inexplicables, à une époque troublée, Aël et Dorian, aux origines pourtant si discordantes, parviendront à construire une amitié indestructible comme l’Or et le Fer.  »

***Quelques mots sur l'auteure :***


Chef d'entreprise depuis bientôt dix ans, Nathalie Thomas-Verney est aussi une passionnée de littérature et voue une grande admiration à Guy de Maupassant.
Son premier roman, « L'Exil », premier tome d'une saga intitulée « Chroniques Adaniennes », sort en 2016. La même année, au mois de novembre, elle remporte le concours d'écriture du château de La Motte Tilly avec sa nouvelle intitulée « Le dernier chant du Rossignol ». Encouragée par les membres du jury, elle décide de se consacrer à l'écriture du roman. Celui-ci sorti en avril 2018, sera primé au concours international des Arts Littéraires en 2019.
En mai 2019, un second roman voit le jour : « Destins interdits ». Ce roman s'inspire d'une citation de William Shakespear : « Il n'y a pas de mal qui ne passe pas au bien ». « Destins Interdits » recevra la mention d'honneur du jury au Golden Aster Book 2019 à Rome.
En 2020, Nathalie décide de clore ses Chroniques Adaniennes avec le livre 2 « Le Retour du Roi-Dragon », tout en travaillant sur son roman historique « L'Or et le Fer ». [Source_Editeur]

***Maintenant, place au livre !***


Une dualité saisissante !

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, vous ne pouvez pas savoir le plaisir que j'ai pris à retrouver l'écriture de Nathalie et l'histoire de cette grille... Mais si, rappelez-vous je vous avais fait un petit retour sur « Destins Interdits » de cette même auteure ! Et là, c'est l'histoire de la grille ! « Quoi ? » Eh oui Le Bibou, bon pas que mais un peu quand même... Allez, je dis un ENORME merci à Nathalie pour sa confiance et je vous explique 😉

Je ne vais pas vous raconter par le menu, le tableau de l'époque parce que la quatrième de couverture se suffit largement à elle-même !
Nous voici en 1794 ! Cinq années se sont écoulées depuis la chute de la royauté ! La Terreur règne en maîtresse, les aristocrates sont pourchassés comme une chasse aux sorcières, personne n'est blanc, tout le monde a quelque chose à cacher... La pression est maximale ! Et au milieu de tout cela, on va connaître Danton, rapidement, avant qu'il ne se fasse couper la tête. Robespierre va alors imposer toute sa vigueur. Dans tous les sens du terme !

Nous découvrons Dorian, ce jeune et splendide homme. Débauché et libertin, il a un côté fascinant. Grâce à sa rencontre avec Aël, notre narrateur et ferronnier d'Art, nous allons découvrir toute la dualité qui règne en maître au sein ce jeune aristocrate dans l'âme. Il peut être cruel et doux à la fois, débridé et timide, sûr, droit et rigoureux, ainsi que tendre, hésitant et éparpillé ! C'est au cœur de ses personnages que Nathalie donne toute la dualité de son titre « L'or et le Fer ».

Tout est bien pensé, millimétré au cordeau ! Elle nous transporte sans aucune difficulté dans un autre temps, dans une autre époque. Grâce à un magnifique travail de recherche histoire on en apprend énormément sur l'après révolution ! Et franchement, avec une écriture aussi belle et délicate, je vous prie de croire qu'on se laisse entraîner sans demander son reste !

C'est beau et dur à la fois. C'est tendre, émouvant et stressant ! On ressent toute cette atmosphère en équilibre précaire à cette époque. Les élans de l'aristocratie, les envies du peuple, la difficulté de mettre en place un gouvernement, l'instabilité des uns et des autres, les richesses et la pauvreté, ce qui est perdu pour les uns et profitable pour les autres... Et malgré tout cela, le beau-père de Dorian veut faire construire une grille à son château. Aël va y arriver bien sûr. Mais par quels tourments cette grille va-t-elle passer pour, des siècles plus tard, qu'on en dise qu'elle a été créée dans l'amour et dans le sang... ?

Dès les premières pages, le ton et le rythme sont donné ! Tant dans le déroulement de l'histoire que dans les rebondissements ! Il y a de l'action, des émotions, fortes, très fortes ! Pour notre plus grand plaisir. C'est un livre magnifique que nous livre Nathalie ! J'avais peur avant d'ouvrir ce livre. D'être déçu parce qu'il arrive souvent que les auteurs s’essoufflent. Eh bien, je suis plus que ravie ! Et le Bibou aussi ! Lui qui pensait qu'on aller lui raconter une bluette ou un essai technique sur la grille !

Une fois de plus, Nathalie Thomas-Verney a su donner toute sa superbe à une histoire que l'on pourrait croire terne ! Elle a mis des sourires, des larmes, des pincements au cœur et de l'Histoire. Bravo, bravo pour ce troisième livre si fort ! Si beau ! Si humain !
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne peux que vous recommander chaudement de plonger dans « L'Or et le Fer » de Nathalie Thomas-Verney. Une magnifique histoire de portail ! 😉 Mais également de dualité, de sensualité (des mots hein qu'allez-vous vous imaginer!), d'histoire et de vie tout simplement. Alors vous poussez la porte de cette forge ?

Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter 😊



Aucun commentaire:

Publier un commentaire