20 juil. 2016

"Gamines" - Sylvie TESTUD


Bof, bof !



Résumé (quatrième de couverture) :

-Qu'est-ce que tu fais dans la chambre de maman ?
-J'ai volé une photo. Une toute petite photo.
-Tu lui ressembles tellement, a dit ma sœur.
J'ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans.
-La photo est ressortie de ma poche ! J’ai dit à mes sœurs. J'ai vu l'homme de la photo !
-Qui ?
- Celui qui porte le même nom que nous, le même nom que moi. Ce n'est pas une photo, c'est un homme !
J'ai donc un père. Que dois-je faire ? Trente ans que je réponds "Je n'ai pas de père. Je n'ai qu'une photo." Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans : "Je n'ai pas de père, mais je m'en fiche, c'est comme ça."

Citations :

« En fait, Stéphane feignait de ne rien voir, mais il voyait tout. Il feignait de ne rien entendre, mais il entendait tout. On croyait qu’il ne pensait rien, mais il pensait tout le temps. Il faisait semblant de ne pas être là, mais il était là, derrière sa barrière de protection. On pouvait croire qu’il ne comprenait rien, mais il comprenait tout. »




Quelques mots sur l’auteure :

Sylvie TESTUD est née à Lyon en 1971.
Née d'une mère comptable d'origine italienne et d'un père qui les abandonne lorsqu'elle a deux ans, Sylvie Testud grandit dans le quartier populaire de la Croix-Rousse à Lyon.

Montée à Paris pour suivre des études d'histoire, elle se lance bientôt dans la comédie en intégrant la classe libre du Cours Florent puis le Conservatoire. Elle fait sa première apparition à l'écran en 1994 dans Couples et amants.

En 2003, Testud inaugure une carrière parallèle de romancière en publiant une biographie de sa vie d'actrice sous le titre Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir, aux éditions Pauvert.


Maintenant, place au livre !

Ce livre est une fiction ?! Annoncée par l’auteure elle-même en début de livre…
Certes, je lis le livre puis après avoir fait quelques recherches sur Sylvie TESTUD, on se rend vite compte que la fiction rattrape très vite la réalité !
Bref… ce livre :

C’est l’histoire de trois gamines âgées de douze, dix et huit ans. Respectivement Corinne, Sibylles et Georgette. Nées d'une mère italienne, Anna, et d'un père français, appelé "Il", ces trois sœurs sont très unies. Elles partagent tout : leurs secrets, leurs peurs mais également leur chambre ! Cette histoire est celle d'une absence : ce fameux "Il". Considéré comme potentiellement dangereux par la famille Di Baggio, les filles se demandent qui est-il exactement ? Pourquoi a-t-il quitté leur mère et n'a-t-il jamais essayé de reprendre contact avec ses filles ? le regrette-t-il ? Voilà les questions que toutes trois se posent depuis le jour où elles ont volé une photo de lui dans le placard de leur mère.

J’avoue être déçu par ce livre… Je m’attendais à quelque chose de léger et de drôle… Je n’ai pas accroché !
J’ai trouvé cette histoire plate, sans suspense, sans rebondissement et sans enthousiasme.
L’écriture est brute et parfois un peu trop tranchée, on ne comprend pas toujours qui parle ou si c’est dit à haute voix ou pensé uniquement.

Le livre ne contient pas beaucoup de pages, mais j’ai mis longtemps à le lire …
Bref, ce n’est pas une lecture que je conseillerai forcément à quelqu’un qui cherche une histoire légère et marrante !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire