10 juil. 2017

« ALIENOR, l’origine de toutes les haines » - Aurélien GRALL

Étonnant !


Année de parution : 2014
Nombre de pages : 199
Editions : autoédition

Résumé (quatrième de couverture) :

Alexia est encore petite fille lorsque des inconnus l'arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l'Académie Aliénor d'Aquitaine.
Le pensionnat d'élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l'a vue naître.
Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu'elles sont promises à de beaucoup plus sombres desseins...

Quelques mots sur l’auteur :

Financier, enseignant et écrivain de 34 ans, Aurélien Grall publie son premier roman au format électronique, ALIENOR, en 2014.

Il récidive fin 2016 avec le Trône de cendre, deuxième roman.

Maintenant, place au livre !

Tout d’abord, MERCI à l’auteur de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Ah oui, vu la couverture, vous l’aurez compris, ce n’est pas une romance à l’eau de rose ! Non, c’est bien psychologique et bien tourné en plus !

Vous aimez les romans qui traitent de politique, de guerre et de manipulation ? Vous avez fait bonne pioche !
Entrez par la porte du château qui abrite l’école « Aliénor d’Aquitaine ». La seule école au monde qui forme des filles élites.

L’auteur nous plonge aux côtés de trois jeunes filles, Alexia, Jade et Clarisse, qui sont enlevées à leur famille pour être conduites dans un pensionnat particulier.

En effet, cette école va non seulement les faire étudier les mathématiques, la littérature, mais pas seulement… Entre deux leçons les petites filles vont travailler leur endurance, leur combattivité, leurs forces physiques et mentales.

Vous l’aurez compris, elles se forment à l’élite. En cas d’échec, Mademoiselle Haendel veille au grain et ne tarit pas de punitions !
Elle c’est la directrice de l’école. Elle va tout faire pour former ses petites et en faire de vraies petites soldates.

Les personnages sont très bien dessinés ! Les petites filles ont chacune leur caractères, une amitié très forte les unes envers les autres, Mademoiselle Haendel est très manipulatrice voire perverse, ses assistantes très soumises …

Cette histoire est pleine de rebondissement, on y décèle la persévérance, l’amitié, l’amour, la combativité, le surpassement de soi-même…


La place de la femme est plus que prépondérante !!! De grande questions se posent à la lecture de ce livre … je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir ce bon bouquin bien psychologique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire