Rechercher dans ce blog

2 oct. 2020

« La peine du bourreau » - Estelle THARREAU

 


« Tout est permis dès que la cause est juste. »

[Pour ne rien louper des chroniques, articles, etc. inscrivez votre mail dans la rubrique « Suivez les mises à jour du blog » directement sur 😜 https://linstantdeslecteurs.blogspot.com/ (version web) ]
Année de parution : 2020
Nombre de pages : 211
ISBN : 978-2-37258-079-3
Editions : Taurnada

***Résumé (quatrième de couverture) :***

« McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451. Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l'injection létale.
Quatre heures dans l'isolement de la prison de Walls.
Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions.
Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy.
Quatre heures pour jouer le sort d'un homme.
Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d'exécution. »


***Quelques mots sur L’auteure : ***

Passionnée de littérature depuis l'adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu'elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l'envie d'écrire. Elle vit actuellement en Franche-Comté où elle partage son temps entre sa famille et l'écriture. [Source_Editeur]

***Maintenant, place au livre !***


« Tout est permis dès que la cause est juste. »

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, c'est avec plaisir que j'embarque dans cette nouvelle aventure avec Estelle Tharreau. Je m'attendais à être chamboulée, je ressors de là complètement scotchée ! Merci Estelle, merci Joël, Taurnada merci à tous les deux pour votre confiance renouvelé. 

Ed0451 est amené dans sa dernière cellule. Couloir de la mort pour exécuter sa peine. Avec lui, son bourreau. Les derniers gestes, les dernières pensées, les dernières paroles.
Le gouverneur Thompson a le pouvoir de gracier Ed0451. Pour prendre sa décision, il demande à Frogger, le directeur du couloir de lui laisser rencontrer le Bourreau McCoy. Frogger va accepter.
Alors nous plongeons avec ces trois hommes, bourreau, gouverneur et détenu dans le récit de ces vies.

Quatre heures à vivre le couloir de la mort, quatre heures à la rencontre d'hommes, de femmes, de juges, d'évolutions, de justice et d'injustice. Quatre heures qui nous plonge dans les dérives d'un système. Quatre heures aux émotions intenses. Quatre heures à être touché, horrifié mais jamais sans émotion.

Estelle Tharreau, à la manière d'un métronome nous plonge dans un roman psychologique noir, intense, suffoquant, qui nous retourne le cerveau et qui nous touche foncièrement. On est pris à la gorge, on évolue dans le psychologique d'Ed0451, dans celui du bourreau McCoy, on décortique les grimaces ou les mimiques de faciès du gouverneur. Aurait-il mieux fait de ne pas venir ?
Quoi qu'il en soit, que l'on soit homme, bourreau, détenu ou autre, dès qu'un seul pied est posé dans le couloir la mort, on en ressort transformé.

OH mais Woaw ! Estelle Tharreau est bluffante ! Elle sait toucher les cordes sensibles, mettre le doigt où ça fait mal. Elle est malicieuse, culottée et bougrement intelligente. Son histoire est un véritable coup de massue ! Je ressors de là scotché ! Le Bibou est encore à feuilleter les dernière pages.
C'est juste énorme. Un sacré coup de maître ! J'adore. On s'attache à McCoy, on comprend le cheminement d'Ed0451, on voudrait secouer Thompson...
Et les médias qui nous raconte les manifestations qui se déroulent en dehors des murs de la prison, les disputes qui éclatent, la pression qui monte, petit à petit, les témoins qui entrent dans les pièces pour assister à l'exécution du détenu, le système judiciaire Texan et le temps qui s'égraine... Cette ambiance anxiogène, cette course contre la montre, ces vies déroulées en quatre heures à peine. Des années soixante-dix aux années deux-milles, on déroule...
La construction est rondement menée et le roman est juste époustouflant. Bravo Estelle, pour moi, c'est une réussite.

Des émotions, de la psychologie, du noir, des frissons, une atmosphère oppressante... tout y est. Délectable. Ingénieux. Réussi.

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne peux que vous dire de foncer découvrir « La peine du bourreau » d'Estelle Tharreau ! Un roman noir d'une qualité épatante. L'écriture est fluide, la psychologie fine, l'ambiance sous pression, les sentiments et les émotions qui s'emballent... Une belle réussite !

Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter 😊



Aucun commentaire:

Publier un commentaire