Rechercher dans ce blog

17 oct. 2020

« Olagarro » - Ludovic BOUQUIN

 


Les vérités cachées sont parfois bonne à rester dans l'ombre...

[Pour ne rien louper des chroniques, articles, etc. inscrivez votre mail dans la rubrique « Suivez les mises à jour du blog » directement sur 😜 https://linstantdeslecteurs.blogspot.com/ (version web) ] 

Année de parution : 2020 
Nombre de pages : 211 
ISBN : 978-2-350688930 
Editions : Cairn 

***Résumé (quatrième de couverture) :*** 

« Elle est artiste peintre. Il est fonctionnaire de police. Un mot va relier leur quête de vérité : Olagarro. À Bordeaux, au sein d’un cirque, un dresseur de fauves est retrouvé dévoré par ses animaux, dans une mise en scène macabre, le commissaire Nekka est chargé de l’enquête. Alicia fouille dans son passé à la recherche de ses origines. Leurs investigations vont les conduire au Pays basque espagnol sur une route jonchée de cadavres jusqu’au meurtre d’un douanier sur les montagnes basques en 1979. » 

***Quelques mots sur L’auteur : ***

Né en 1973, Ludovic Bouquin a grandi en Côte d’Ivoire avant de s’installer dans le Sud-Ouest de la France. Des ses années africaines il a ramené des couleurs, des ambiances, Olagarro est un récit aux contours emprunts de ces souvenirs. Olagarro a reçu le prix du premier roman Dora-Suarez 2017 [Source_editeur] 

***Maintenant, place au livre !***

Les vérités cachées sont parfois bonne à rester dans l'ombre... 

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous emmène dans un polar du genre. Un début qui démarre sur les chapeaux de roue ! Entre Paris, Bordeaux et Getaria, on n'a pas fini de voyager ! Dans les lieux et le temps... Merci aux éditions Cairn pour leur confiance. 

Bordeaux, 2015. L'équipe du commissaire Nekka va découvrir le cadavre d'un dompteur dévoré par ses tigres ! Qui a bien pu faire ça ? Une photo de la scène de crime et un mot. 
Paris, 2015. Alicia, une jeune artiste peintre est en pleine montée, elle devient Bankable ! Tout est bon pour vendre ! Sa collaboratrice va même jusqu'à récupérer ses tableaux personnels pour pouvoir les vendre. Son premier tableau le cher à son cœur est repéré et s'appellera... 
Getaria, 1979. Un douanier est assassiné. Un jeune pêcheur contrebandier est évincé de sa terre natal et grimpe à bord d'un bateau vers une autre destination. 
Le lien entre tous ces lieux, ces personnes ? Un seul mot Olagarro. Qui est-ce ? Qu'est-ce que c'est ? 

Entre un commissaire à la recherche du ou des meurtriers, une artiste peintre à la recherche de son passé et la vie d'un homme, une course poursuite, contre la montre débute... 

Ludovic Bouquin nous embarque dans un polar à tiroirs. Dès le départ, il frappe fort. L'histoire se tisse, elle se dévoile petit à petit avec beaucoup d'intelligence et de twists qui nous font dire « Ah ouais ! ». L'écriture est fluide, rapide et dynamique. C'est propre et efficace. 
On ouvre les morceaux et on reconstitue le puzzle. Chaque image se dessine et vient s'imbriquer dans les autres. C'est minutieux. 

Je me suis prise d'attachement pour les trois personnages principaux ! On rentre complètement dans leurs émotions, leurs ressentiments et on voit défiler l'histoire à une vitesse vertigineuse. 
Un petit bémol pour moi, mais c'est parce que je voulais plus, j'étais tellement bien dans cette histoire ! Bref, je trouve que le dernier quart du livre se déroule trop rapidement. Mais ça reste un véritable plaisir ! 

L'intrigue qui tourne autour de « Olagarro » est vraiment bien menée. On touche de prés des sujets d'actualité dans les années quatre-vingt et encore actuels aujourd'hui. Les cartels, les secrets de famille, les combats que mènent les forces de l'ordre, les sentiments et les attachements des uns et des autres. Bref, un véritable polar, comme on les aime. Et le twist final est juste extra ! Il colle parfaitement ! 

J'ai aimé passer d'une époque à une autre. Voir l'évolution des choses et connaître l'histoire de différents personnages. Le fait que le livre se déroule dans le Sud-Ouest pour la majeure partie m'a aussi beaucoup plu ! Tant de mystère et pourtant tant de choses s'y sont déroulées... 

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à la découverte de « Olagarro » de Ludovic Bouquin. Un polar à tiroirs fascinant et addictif. Dynamique, rythmé et où l'on s'attache aux personnages. Venez vous balader dans le Sud-Ouest, cette terre d'histoire où l'on découvre de sacrées choses ! 

Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter 😊 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire