27 avr. 2016

"ça peut pas rater !" - Gilles LEGARDINIER

Tout d'abord, je remercie Partage lecture pour cette belle découverte et bien sûr les éditions POCKET pour ce partenariat 

Résumé (quatrième de couverture) :

J'en ai ras le bol des mecs. J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir !

Et là, trempée, titubante, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers.

La gentille Marie est morte. C'est la méchante Marie qui est aux commandes. Désormais, je renvoie les ascenseurs. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume.

Quelques mots sur l’auteur :

Gilles Legardinier est né à Paris en 1965. Pyrotechnicien, scénariste et écrivain, il reçoit de nombreuses distinctions pour ses livres.

Maintenant, place au livre !

C’est l’histoire de Marie Lavigne, jeune femme d’une trentaine d’année dans notre monde moderne.
Son métier est d’aider les gens (DRH ?) dans une société où le patron est un « mauvais » patron, tout ce qu’il ne faut pas faire, il le fait !
Cerise sur le gâteau, Marie en couple depuis dix ans avec Hugues vient de se faire larguer comme un mouchoir en papier !
S’en suit alors une histoire de vengeance et de reconstruction de soi après un largage en beauté.
On entre dans le monde de Marie…
On rencontre au fil des pages sa famille de cœur et sa famille de sang. On fait également la connaissance de ses collègues de travail.
Marie a la vengeance dans la tête ! Elle veut faire payer à son ex le mal dont elle souffre. Elle va échafauder les plans les plus farfelus et les mettre en application.

Dans ce livre, on est partagé entre les sentiments de Marie : la colère, le dégoût, la haine, le plaisir, l’attente, etc. et la lascivité de la lecture…
Jusqu’au milieu du livre à peu près, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans ! Ensuite j’ai eu un bon fou rire sur une dizaine de pages, cette fille est complètement barrée !
Et puis, je me suis doucement prise au jeu de l’attente de savoir qui été ce mystérieux jeune homme amoureux de Marie qui ne « discute » avec elle que par lettre.

Le livre est à mon goût un peu long, Marie est, même si on comprend sa douleur, un peu chiante !
Ce n’est pas le meilleur de Gilles Legardinier, je n’en garderai pas un souvenir mémorable… Dommage, le titre et la couverture sont très accrocheur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire