11 avr. 2016

"Hors système" - FORTIN Xavier, Okwari et Shahi Yena

Ah, vraiment super ! Une très belle découverte ...


Résumé (quatrième de couverture) :

2009. Xavier Fortin est arrêté après une cavale de onze ans avec ses deux enfants, enlevés, dit-on, à leur mère.
On s'attend à voir débarquer deux mowglis, on découvre deux adolescents intelligents qui clament que leur père les a sauvés d'une vie étriquée. Dès l'âge de six et sept ans, Shahi Yena et Okwari savaient ce qu'ils voulaient : une existence semi-nomade, en caravane, dans la nature, avec leurs chiens, leurs chevaux et les animaux de leur petit cirque d'animation ...
Quelles expériences ont-ils acquises au cours de ces onze années, entre l'école du matin que leur faisait scrupuleusement leur père et l'agriculture, l'élevage, la construction de maisons, l'informatique, la musique l'après-midi ...?
Brillants, combatifs dès lors qu'il s'agissait de défendre le droit d'être éduqué à la maison et celui, pour les enfants, d'être écoutés par la Justice en cas de séparation des parents. Quel prix durent-ils payer pour vivre ainsi hors système ?

Citations :

"J'ai pu constater, par exemple, que plus tôt tu as des responsabilités, plus vite tu te débrouilles, donc mûris; au contraire, plus on t'encadre, plus on t'embringue dans un système d'éducation qui n'a rien à voir avec la vraie vie, plus tu traînes au stade infantile...
D'où l'immaturité de la plupart des jeunes de mon âge (17/18 ans) maintenus dans une irresponsabilité, une infécondité artificiellement prolongées. D'où les révoltes et les désespoirs d'une crise d'adolescence qui n'est peut-être pas une fatalité : juste le fruit d'une éducation cul-de-sac, celle qu'on impose aux jeunes de notre monde "civilisé"."

Maintenant, place au livre !

C'est l'histoire d'une famille semi-nomade entre roulotte et tipi, qui vit dans une ferme écologique et qui se déchire en 1998.
Dans ce livre, le père, Xavier revient sur tous les moments qu'il a vécu entre avant la naissance de ses fils et le procès.

En 1998, la mère, Catherine (Katia) Martin-Fortin décide de quitter cette vie et arrache les deux fils alors âgés de six et sept ans à leur père et son premier enfant à elle. Elle part à Saint Raphaël dans le Var. Les deux jeunes garçons coupés de leur vie avec leurs animaux, la ferme, la liberté, sont malheureux dans un appartement "timbre post". Lors d'une visite chez leur père pour des  vacances, ce dernier décide de partir avec eux pour leur bien.
S'ensuit alors onze années de cavale d'un père et de ses deux fils - Xavier, Okwari et Shahi Yena - où "embrouilles humaines et judiciaires, préjugés, discriminations, dénis de justice par la police et, pour finir, vulgaire traque où tous les coups devenaient permis". [Source_Auteur]

Une famille maternelle pied noire et possessive, une famille paternelle plutôt confiante en leur fils.

Les deux fils essayent de renouer alors avec leur mère. Cependant, en 2009 celle-ci ment, reste ambigüe, etc. Il leur devient alors difficile de forger une quelconque confiance en cette femme qu'ils voudraient pourtant aimer sans limite.

Ces fils qui ont besoin de retourner à la liberté, à leur vie, avec Mère Nature.

On découvre tout au long de l'histoire (à trois voix : le père et ses deux fils) leur quotidien, leur caractère, leurs évolutions, leurs joies, leurs déconvenues, etc.

Une histoire pleine d'amour, de rêves, de joie, parsemée de galères, de fuites et de peur.
Un procès hallucinant et des revirements de situation à couper le souffle.
Une histoire belle et bouleversante.

Je tiens à remercier "Phiphi" de m'avoir fait découvrir cet univers...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire