9 mai 2016

"La délicatesse" de David FOENKINOS


Résumé (quatrième de couverture) :

"François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m'en vais. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. On s'en qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu'un jus serait bien. Oui, un jus, c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d'abricot, c'est parfait. Si elle choisit ça, je l'épouse...
- je vais prendre un jus ... Un jus d'abricot, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité."

Citations :

"Il y a des gens formidables qu'on rencontre au mauvais moment.
Et il y a des gens qui sont formidables parce qu'on les rencontrent au bon moment."

"On ne devrait jamais faire l'économie d'une douleur potentielle."

"Il savait qu'il existait des navettes entre l'île de la souffrance, celle de l'oubli, et celle, plus lointaine encore, de l'espoir."

"Peut-on poursuivre la lecture d'un livre interrompue par la mort de son mari ?"

Quelques mots sur l'auteur :

David Foenkinos est né en 1974 à Paris. Écrivain, il publie "la délicatesse" en 2009. Aux côtés de son frère Stéphane Foenkinos, ils réaliseront l'adaptation cinématographique de ce roman en 2011 dont Audrey Tautou et François Damien en rôles principaux.


Maintenant, place au livre !

"Peut-on poursuivre la lecture d'un livre interrompu par la mort de son mari ?"
Pour ma part, toute l'histoire est brodée, racontée autour de cette question !
Ce livre est un roman qui nous emmène dans des histoires d'amour atypiques et pleines de sensibilités.
L'histoire se déroule de nos jours, dans les années 2000.
Notre héroïne s'appelle Nathalie.
Pour en revenir à la citation de ce livre "Peut-on poursuivre la lecture d'un livre interrompu par la mort de son mari ?"
Nathalie est une belle jeune femme discrète et délicate. Toujours le nez fourré dans un livre ou une pièce de théâtre. Elle se demande comment un homme pourrait s'intéresser à elle. Elle rencontre François et tout est simple et léger.
Malheureusement son mari décède !
Va-t-elle poursuivre la lecture de son livre ? Va-t-elle continuer à écrire les lignes de sa vie ? Mais comment ?
David Foenkinos nous embarque à la rencontre d'Êtres sensibles et attachants, dans le tourbillon de la vie, dans le tourbillon de l'amour.

Les personnages "principaux" :

Nathalie, fine, délicate, mais chatte échaudée, brûlée par les blessures de la vie va exploser petit-à-petit de féminité.

Markus, jeune homme réservé qui a peur de la gente féminine forcément, il a toujours été le gars insignifiant qui se fond dans le décor ... Il va se rendre compte qu'il a le droit lui aussi à l'amour.

Charles, patron d'une grosse boite financière fait le compte de sa vie ... Est-il passé à côté ?

Conclusion :

J'ai bien aimé ce livre, mais il y a quelque chose d'impalpable qui positionne cette écriture dans "C'est bien, mais..." on reste sur notre faim !
Il manque "un je ne sais quoi" qui pourrait rendre ce livre "WAOUH"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire