28 févr. 2017

"ça a commencé comme ça" - Angéla MORELLI

Embarquez dans la marmite de Flore et voguez sur ses confitures, vous verrez, c’est un régal !
Un feel good génial !!!!

Année de parution : 2016
Nombre de pages : 353
ISBN : 978-2-2803-5232-1
Editions : Harlequin

Résumé (quatrième de couverture) :

 

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles. Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non,  ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu. 
Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger. 
Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto. 

Quelques mots sur l’auteure :

Parisienne d’adoption, Angéla Morelli a gardé de son enfance dans le Sud-Ouest un accent joyeux et le goût des bonnes tables. Après des études de lettres et un passage dans l’Education nationale, elle décide de se consacrer à plein temps à la traduction et à l’écriture. Ça a commencé comme ça est son troisième roman. [Source éditeur]

Maintenant, place au livre !

Tout commence avec Flore …
Maman de vingt-six ans depuis presque neuf ans, célibataire depuis six ans…

Elle est retournée vivre dans la fermette de ses parents non loin d’Agen, après sa séparation d’avec Gauthier, le père de sa fille Clélia.

Elle est un peu gauche, gentille à souhait, presque trop naïve … Mais elle finira par « grandir », je ne fais pas de souci !

Dans sa fermette, on retrouve une belle ribambelle d’animaux ! On a Long John Silver le chien, Lénine et Staline les deux chats et enfin Delphine et Marinette les deux poules !

Sa fermette tombe en ruine, elle se fait marcher dessus par son ex, ses clients ne la paient pas tous rubis sur l’ongle et ont mêmes de sacrées ardoises !
Oui, mais voilà, ce ne serait pas un problème si son logement ne tombé pas en ruine, si son père était un peu moins dépensier et si elle pouvait emmener sa fille en vacances …

Alors pour pallier à tout ça, elle cumul les boulots ! Elle a toujours rêvé d’être pâtissière et d’ouvrir une boulangerie pâtisserie, mais ça ne reste qu’un rêve … alors elle confectionne des confitures de toutes sortes ! Puis quelques baumes pour les petits bobos.

Oui, jusqu’au jour où… jusqu’au jour où Corto, Mister Sexy débarque dans sa cuisine ! Elle manque de ne plus respirer, son cœur s’emballe, sa tête ne suit plus, … il veut une pulvérisation pour ses pucerons enfin ceux qu’il a sur ses rosiers !!!!

Ok, ok, c’est cliché, mais j’adhère ! Et puis Fanny, sa meilleure amie est excellente, une vrai chieuse, mais une véritable amie, comme on les aime …

Embarquez dans la marmite de Flore et voguez sur ses confitures, vous verrez, c’est un régal !

Je ne vous en dis pas plus, régalez-vous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire