5 févr. 2017

"Un cadavre dans le pétrin" - Jean LAURENT

De bonne compagnie, mais certainement pas un polar haletant !

Année de parution : 2016
Nombre de pages : 80
ISBN : 979-10-236-0377-4
Editions : Publishroom

Résumé (quatrième de couverture) :

Jean (Nono) mène une vie de lycéen chez ses parents. Il souhaite devenir ingénieur. Il refait le monde avec son ami Paul qui habite le même immeuble. Un jour, achetant son pain, il bavarde plus longuement avec Rose, la fille de la boulangère. Débute alors avec elle une relation amoureuse. Alors qu'ils filent un grand amour, Rose disparaît mystérieusement. Rapidement l’enquête se met en place, mais des faits surprenants la font basculer. Anéanti par cette disparition, et perturbé par la tournure prise par l'investigation, Nono fera tout pour découvrir l'effroyable vérité.

Quelques mots sur l’auteur :

Jean Laurent est né le 22 juillet 1933 à Saint Germain-en-Laye. Ingénieur de formation, il effectua sa carrière dans la recherche pétrolière, la géothermie et la recherche de l'eau par puits et forages où il terminera comme P.D.G. Il fut aussi élu conseiller municipal d'opposition dans sa ville natale de 1989 à 2008. Il a publié entre autres son autobiographie à la demande d'un de ses petits-fils, sous le titre : Je dirai malgré tout que cette vie fut belle. [Source_Numilog]

Maintenant, place au livre !

Tout d’abord, je remercie chaleureusement PartageLecture et Publishroom pour m’avoir permis de lire ce livre.

Commençons …

Une petite histoire qui nous tient compagnie le temps d’une heure.
C’est l’histoire de Nono, jeune homme en train de passer le BAC et convoite une école d’ingénieur.
Une petite vie de quartier dans la banlieue de Paris (Suresnes), je dirais dans les années soixante, soixante-dix.

Alors que sa mère l’envoi à la boulangerie en vitesse, Nono tombe sous le charme de la jolie Rose … Un peu plus âgée que lui, elle est à la FAC.
Un petit poème, enfin, un début, puis la promesse de la totalité si jamais Nono osait revenir voir Rose.

Et il a osé !
Il lui a raconté le Victor Hugo en entier et Rose est tombée dans ses bras. Euh … enfin pas tout à fait !

Comment dire, Rose est une sacré coquine ! Un poème, une fellation !
Une attention de Nono et rebelote …

Nono lui, tombe éperdument amoureux. Pour lui, la vie est belle, elle est douce …
Et puis vient le jour de leur première relation sexuelle partagée, c’est le plus beau jour de sa vie !

Mais Rose ne rentrera jamais chez elle…

Je suis un peu frustré ! Oui, oui j’avoue. Au début, l’auteur passe quelques pages à nous parler de l’esclavage et de la traite des noirs puis pfiout plus rien.
Il nous parle de son enfance et pfiout plus rien …

On s’attend à un polar … c’est une histoire de compagnie … Mais certainement pas un polar haletant !
Bref, le fil de l’histoire est un peu décousu, mais nous passons malgré tout un petit moment sympa.

Et pour finir, je remercie encore une fois chaleureusement PartageLecture et Publishroom pour m’avoir permis de lire ce livre.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire