24 févr. 2017

Résumé de l'apéro littéraire du 24/11/17 - # 7

Présence de l'auteure : Yvonne ROBERT


Extrait du résumé du livre, thèmes et ressenti : proposé par Sandra


Dans un style d’écriture assez moderne, où une femme d’une cinquantaine d’années s’exprime dans une sorte de recherche d’identité, Yvonne Robert nous emmène avec elle dans l’univers de Ninon et d’Arlette.
Cette histoire se passe entièrement dans le département du Lot-et-Garonne et plus précisément dans le Tonneinquais en 2009.

Ce sont deux histoires qui se rejoignent au bout de la route, que Ninon trace dans ces lignes.

Ninon et Arlette sont nos deux personnages principaux dans ce livre… Adjoint à c’est deux femmes incroyables, Jacques.

Arrivée au Mas, Ninon qui a eue tout le mal du monde à obtenir l’accord de ses propriétaires pour emménager dans sa location, se lie d’amitié avec Arlette, sa voisine de quatre-vingt ans.
Cette voisine va tomber sous le charme de Ninon et lui raconter son histoire.

Nous allons à travers les pages de ce livre plonger dans l’histoire d’Arlette, celle de Ninon et nous découvrons ou redécouvrons avec grand plaisir le paysage, les parcelles d’histoire et les activités du Mas-d’Agenais et de ses alentours.

C’est une histoire pleine de charme dans une quête de réponses à des questions personnelles, d’identité, de découverte et de remise en question de soi-même.
Les personnages sont charmants, attachants et également touchants.

Les grands thèmes que nous pouvons dégager de ce livre à mon sens sont :
-          Une femme de la ville qui découvre la campagne sur le tard et qui apprécie à sa juste valeur tous les bienfaits de celle-ci. (Page 102 où Ninon dit qu’à la campagne on découvre de « petites fermes » avec de bons produits qui redonne envie de faire la cuisine et de bien manger, par exemple).
-          Ecrire une autobiographie, un journal intime ou encore faire écrire une biographie permet non seulement de laisser une trace de son passage sur terre, mais aussi de chasser ses démons.
Pour ma part et à la lecture de ce livre, le fait d’écrire des biographies permet de conjurer le dicton Africain qui dit « Une personne qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ». On en trouve un bel exemple page 114, chez la petite vieille de Tonneins, qui a un petit-fils qui tient à ce que sa grand-mère couche sur papier, sa vie qu’il trouve passionnante.

Un des problèmes soulevé dans ce livre est également la recherche d’identité d’un enfant né sous X ou d’un enfant qui a été sorti de sa famille biologique et qui a été élevé par d’autres personnes.
En tout cas, c’est une belle histoire que nous raconte Yvonne ROBERT, à travers l’histoire d’Arlette et celle de Ninon, pleine d’émotions et de sentiments, de questions et de réponses.

Les lectures phares de novembre 2016 :


ü   « Au revoir là-haut » - Pierre LEMAITRE
ü   « Que serais-je sans toi » - Guillaume MUSSO
ü   « Le livre des Baltimore » - Joël DICKER
ü   « Demain les chats » - Bernard WERBER
ü   « Si seulement on avait pris l’autoroute » - Yvonne ROBERT
ü   « Chanson douce » - Leila SLIMANI
ü   « Le vieux saltimbanque » - Jim HARRISON
ü   « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa » - Romain PUERTOLAS
ü  « La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel » - Romain PUERTOLAS
ü   « Le confident » - Hélène GREMILLON
ü   « Dans la main du diable » - Anne-Marie GARRAT
ü   « Le ciel n’attend pas » - Tawni O’DELL
ü   « La garçonne » - Victor MARGUERITTE
ü   « Deux mois sur neuf » - Yvonne LAMBERT
ü   « Le charme discret de l’intestin » - Giulia ENDERS
ü   « Les insoumis » - Alexandra BRACKEN
ü   « PS : I love you » - Cécelia AHERN
ü   « Le garçon » - Marcus MALTE
ü   « L’élégance du hérisson » - Muriel BARBERY
ü   « Le sixième sommeil » - Bernard WERBER

Prochain rendez-vous ?


Le jeudi 22 Décembre prochain à 19h à la médiathèque de Tonneins.

Lecture commune de décembre 2016 ?



« La tête de l’emploi » - David FOENKINOS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire