22 févr. 2017

"Confessions d'un babyboomer" - ARDISSON Thierry et KIEFFER Philippe

A découvrir …

Année de parution : 2005
Nombre de pages : 349
ISBN : 2-290-35363-9
Editions : J’ai lu

Résumé (quatrième de couverture) :

Pour se confesser, Thierry Ardisson aurait pu se contenter d’aller voir un prêtre, mais il s’est adressé à un journaliste.

Cela donne confessions d’un babyboomer, un livre où il énumère tous ses péchés : le pape, la pop, la dope, le Palace, la presse, le punk, la pub, le PAF, la hype, les hippies… et les people. Des péchés qui sont ceux d’une génération. Une génération qui a préféré Lennon à Lénine et Stallone à Staline. Une génération qui n’a pas changé le monde, mais qui s’est bien amusée.

Quelques citations :

« J’adore les voitures comme on peut aimer les femmes, d’un amour platonique. J’adore les formes. Une belle voiture, c’est comme une sculpture. »

« Quand ils demandaient la vie réelle, ils voulaient la vie telle qu’on la voit au cinéma. » (Andy Warhol)

« Le but d’une vie est de transformer l’expérience en conscience. »

Quelques mots sur les auteurs :

Thierry Ardisson : Homme de publicité (Buisness), de presse (Entrevue), de télévision (Lunettes Noires pour Nuits Blanches, Double Jeu, Rive Droite/Rive Gauche, Tout le monde en parle), Thierry Ardisson est également écrivain. Il a publié Cinémoi (1973), La Bilbe (1975), Rive droite (1983), Louis XX (1986) et Pondichéry (1993).

Philippe Kieffer : Journaliste à Libération, en charge des médias, pendant douze ans, Philippe Kieffer est l’auteur – avec Marie-Eve Chamard – de l’Histoire secrète de la télévision (1996).
[Source_éditeur]

Maintenant, place au livre !

Thierry ARDISSON, on aime ou on n’aime pas… Mais il ne laisse pas indifférent. Tout le monde le connait soit de par ses émissions, soit de par les magazines people.

Personnellement, ARDISSON, je l’ai toujours vu à la télévision. C’est un type mégalomane, à l’humour noir et aux multiples facettes. Alors quand on m’a donné sa biographie, j’ai accepté. J’avoue avoir laissé ce livre quelques temps de côté, j’avais un peu peur du contenu … Mais enfaite, c’est une bonne surprise !
Enfin, quand je dis bonne surprise, c’est surtout la surprise de découvrir un Monsieur peu ordinaire et peu connu du grand public.

En effet, après l’annonce de sa mort médiatique par le magazine TECKNIKART, Philippe Kieffer prend contact avec Thierry Ardisson pour lui proposer de faire un truc … Ce sera sa vie en livre.

Thierry Ardisson se livre du début de sa vie, jusqu’au point final du livre, publié en 2005.
Il se raconte, ses années de jeunesse avec ses parents, sa « fuite » vers Juan-les-pins, le tournant de sa vie de devenir disquaire (DJ), ses premières pub, ses premières émissions de télévision, etc.

On découvre sa nature à toujours vouloir aller plus loin, faire plus, faire bien, être riche et faire propre.

Il en a vécu des choses… oui, des biens et des moins bien. C’est un homme cultivé et de grande culture. Il site des livres, des artistes, etc.
En tout cas, c’est ce qui a fait sa vie et ce qu’il l’a fait lui.

Pour moi ce fut une bonne découverte. J’ai apprécié ce livre.
Il est parfois curieux de lire une biographie, on comprend mieux le personnage et la personne qui se cache derrière les traits d’un humour, les réparties ou encore les différentes phases, émissions, etc. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire