Rechercher dans ce blog

7 juil. 2019

« Les galeries hurlantes » - Jean-Marc DHAINAUT

 
Quand des situations étranges se passent, quand on ne sait plus quoi faire, on appelle Alan Lambin !


Année de parution : 2019
Nombre de pages : 178
ISBN : 978-2-37258-057-1
Editions : Taurnada

Résumé (quatrième de couverture) :

« Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu'elle sait, c'est son âge et qu'il n'aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l'aide. Et si l'origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d'accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d'un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d'hiver, treize ans plus tôt. »

Quelques mots sur l’auteur :

Né dans le Nord de la France en 1973, fasciné depuis l'enfance par le génie de Rod Serling et sa série La Quatrième Dimension, il chemine naturellement dans l'écriture d'intrigues mystérieuses, surprenantes, surnaturelles et chargées d'émotions, explorant les méandres du temps, de l'Histoire et des légendes.  [Source_Editeur]

Maintenant, place au livre !

Quand des situations étranges se passent, quand on ne sait plus quoi faire, on appelle Alan Lambin !

Woaw, woah, woah ! J’ai pris un aller-retour sans passer par la case départ, dans la tête ! Ce livre est génial ! Merci infiniment Joël des éditions Taurnada et Jean-Marc pour votre confiance à tous les deux !

Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, nous plongeons une fois de plus avec notre copain Alan Lambin (oui, je suis fan, je le suis depuis le premier opus !) cette fois dans les Corons !
Un papa, Etienne Delbique, désemparé par les différents faits étranges qui se produisent chez lui, qui ne cessent de se produire et se reproduire. Avec sa fille, la jeune Karine et la mère de sa femme (elle-même décédée depuis deux ans), il ne sait plus quoi faire. Les gens ne veulent plus venir chez lui, les ami(e)s de sa fille ne veulent plus l’approcher, sa vie se délite et il pactise avec la bouteille.

Alan Lambin débarque dans une famille Delbique bien coton ! La maison des fantômes… La mamie perd la boussole ! Carrément ! Karine parle à un ami imaginaire qui n’aime pas Alan et le père là au milieu ben il est paumé de chez paumé ! Sa sœur a pris l’initiative de contacter Alan Lambin et peut-être d’autres… ça, Alan le découvrira à ses dépens !
Ce n’est pas d’un chasseur de hantises et de phénomènes paranormaux dont ils ont besoin au premier abord, mais d’un psy ! Ah oui, mais non, Alan a un peu oublié quelques paramètres…

En parallèle, Mina qui l’accompagne dans ses différentes virées ne pourra pas venir et restera cloitré en Bretagne ! Elle est tombée malade ! Alan se fait du souci et ça n’arrange absolument pas ses affaires ! – Mes Loulous, je me permets de vous annoncer (ou de vous rappeler) que Mina est médium… depuis que tous deux fonctionnent ensemble, elle lui a transmis un peu de son fluide et Alan ne sait plus comment gérer tout ça… Aha un mystère de plus dans la sacoche de notre copain ?! Attention, les voies du monde des hantises ne sont pas toutes explicables…

Dans cette ville minière, non loin de la maison de cette famille, dans les Corons, un hôpital a été construit sur une ancienne galerie. Petit à petit, Alan va de découvertes en questionnements ! En effet, il va découvrir que cet hôpital a été soufflé par un coup de grisou !
Et si tout était lié ? Et si, … Alan nous embarqué !

Je ne vous en dirais pas plus sur cette histoire, je ne voudrais pas vous gâcher sa découverte ! Cependant, je peux vous dire qu’une fois de plus, je suis épatée par l’imagination et la qualité de création de Jean-Marc ! C’est enivrant, envoûtant, haletant et ça nous scotche !
Il nous entraîne avec beaucoup de classe dans la chasse aux hantises ! Il nous fait découvrir l’histoire du Nord de la France, l’histoire des Corons. Il nous transporte également dans les légendes du Nord de la France et également de Bretagne.
Il distille le suspense et nous fait vibrer à chaque pensée. Il avance dans son histoire et nous courrons derrière lui. C’est magique ! Angoissant, frissonnant et plein de liens se créent dans l’histoire.

J’aime l’écriture de Jean-Marc Dhainaut et j’adore son personnage d’Alan Lambin et là, c’est le meilleur de ses livres ! Il nous ballade, nous transporte dans un endroit et nous ramène à la réalité ! Celle-ci même qu’il distord et remet en place. Il ouvre la boite des possibles et des « peut-être ».
Un sacré coup de plume, subtil et poignant. Il touche là où ça prend à la gorge ! Là où ça remue.

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous recommande « Les Galeries hurlantes » de Jean-Marc Dhainant ! Ce livre est époustouflant ! Alan Lambin, le personnage principal est juste magistral. Jean-Marc a évolué dans sa plume et nous rend un roman d’une très grande qualité ! Il nous harponne le cœur, nous fait frissonner et vibrer. Tout y est : suspense, sentiments, humour, histoire et phénomènes paranormaux. Foncez, ne tardez pas trop 😉

Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter 😊


Aucun commentaire:

Publier un commentaire