29 août 2016

"Entre mes mains le bonheur se faufile" - Agnès MARTIN-LUGAND


Un petit délice :D ... On aime ou non, mais c'est léger et futile, et ça fait du bien !!!



Résumé (quatrième de couverture) :

Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robe sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.




Quelques mots sur l’auteure :

Après six ans d’exercice en tant que psychologue clinicienne dans la protection de l’enfance, Agnès Martin-Lugand se consacre désormais à l’écriture. Son premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café, paru en 2013 aux éditions Michel Lafon, a connu un immense succès auprès du grand public. Il est en cours d’adaptation pour le cinéma. Son deuxième ouvrage, Entre mes mains le bonheur se faufile, est paru en 2014 chez le même éditeur. En 2015, l’auteur publie La vie est facile, ne t’inquiète pas, la suite très attendue de son premier roman.
[Source_Editeur]

Maintenant, place au livre !

Plus je lis de bouquin de cette femme, plus je suis fan !
Ce livre est encore une fois une réussite ! Simple, léger, poignant, agressif, charmant et ravageur !

C'est l'histoire d'Isis qui mène une vie pantelante ! Un poste dans une banque d'un ennui mortel, la routine de sa vie et le délitement de son couple...
Quand elle coud elle oublie tout cela.

Tout va basculer un dimanche alors qu’elle déjeune chez ses parents en présence de son mari Pierre, (médecin qui aspire à une vie de petite bourgeoisie provinciale et surtout coller à l’étiquette du médecin parfait) et de ses frères.
Elle apprend que ses parents ont contrecarrés ses projets de devenir couturière et de rejoindre une belle école de couture.

A partir de là, elle va tout faire pour accéder à son rêve de coudre et d’enfin s’épanouir… Mais va-t-elle y arriver avec son envie viscérale de sauver son couple ?

Elle démissionne de son poste à la banque, elle trouve une formation de six mois à Paris où elle va tenter le tout pour le tout et essayer de devenir quelqu’un… Son mari va-t-il accepter ? Va-t-il voir son épanouissement ?

A Paris, la vie n’est pas du tout la même que dans sa province… Va-t-elle s’y faire ? Va-t-elle s’y plaire ?
Entre les charme ravageurs d’un Gabriel ange déchu et l’époustouflante Marthe, la vie est faite de pressions et de sauts dans le grand vide …

Le roman nous tient en haleine du début jusque la fin. Le style est léger, agréable, sensuel.

Agnès Martin-Lugand sait donner toute la psychologie nécessaire à ses personnages pour les rendre compréhensible, attachant, touchant et agréable.

Je vous laisse découvrir cette bonne histoire où j’en suis sûre, vous ne sortirez pas indemne !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire