6 août 2016

"La vie est facile, ne t'inquiète pas" - Agnès MARTIN-LUGAND


La suite de "Les gens heureux lisent et boivent du café" ... Un vrai coup de cœur !



Résumé (quatrième de couverture) :

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
Bientôt un évènement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé. Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

Citations :

« Je devais continuais à franchir des étapes, même si, par moments, je me disais que cela allait trop vite ; j’avais peut-être accepté par confort et facilité, parce que je souhaitais que les choses restent simples, sans conflit, et je ne voulais pas faire un pas en arrière. C’était un interdit que je m’imposais. »

« Chaque décision imposait des pertes, d'abandonner des morceaux de sa vie derrière soi. »

« La vie avait mis sur ma route un homme qui n'était pas travaillé par la paternité et la transmission de son patrimoine génétique. J'avais tout ce qu'il me fallait.
Pourtant, je réalisai que je préférais la compagnie de personnes cabossées par la vie - ça me remuait, ça me donnait un coup de fouet. »

« La vie n'avait épargné personne à cette table (...). Et pourtant, chacun faisait en sorte de rebondir, de vivre avec, de se contenter de petits moments heureux; un mélange d'instinct de survie et de fatalité. Ils m'avaient accueillie avec mes casseroles, et continuaient à le faire. J'étais parmi eux et j'étais bien. »




Quelques mots sur l’auteure :

Après six ans d’exercice en tant que psychologue clinicienne dans la protection de l’enfance, Agnès Martin-Lugand se consacre désormais à l’écriture. Son premier roman Les gens heureux lisent et boivent du café (2013), a connu un immense succès auprès du grand public. Les droits d’adaptation cinématographique ont été achetés par The Weinstein Compagny. Il est suivi de Entre mes mains le bonheur se faufile (2014) et La vie est facile, ne t’inquiète pas (2015), la suite de son premier roman. En 2016 l’auteur publie Désolée, je suis attendue. [Source éditeur]

Maintenant, place au livre !

C’est avec un plaisir immense que je retrouve Diane …
Désormais elle est rentré d’Irlande, elle a repris sa vie en main et travail comme une dingue pour Les gens heureux lisent et boivent du café : son café littéraire.
Elle vit au-dessus des Gens (à Paris) dans un cagibi où elle a tous ses repères et sort tous les dimanches et lundis…

En plus, Félix son meilleur ami (homosexuel) veut l’aider pour remettre le pied à l’étrier de sa vie amoureuse… Mais c’est une catastrophe ! Ils sont comment dire … diamétralement opposé en matière de goût !

Et puis un jour, un mec sympa, assez beau gosse passe avant la fermeture et se présente comme étant Olivier, un nouvel arrivant dans le quartier… De fil en aiguille, il va l’apprivoiser et la mettre en confiance pour une vie à deux…

Que c’est mignon… Mais attendez !!! Nous connaissons assez cette auteure pour savoir qu’elle n’est pas si fleur bleue !

Et oui, lors d’une visite à une exposition sur l’Irlande, sa vie vacille et tout se remet en cause !!! Merci Olivier d’avoir remis notre Diane sur les rails ! Nous aurions pu croire qu’elle était folle !
Mais nous revoilà replongé dans une belle découverte, pleine de suspense, pleine d’humour, d’amour, de chagrin, de … et de …
Bref, un bouquin léger qu’on lit d’une traite et qu’on ne lâche pas comme ça.

Les émotions sont au rendez-vous et le coup de cœur pour ma part également ! Encore une très bonne et belle histoire …

Bonne découverte !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire