8 oct. 2016

"Et puis après ..." - Françoise DORIN

« La victoire de l’âme sur le corps est nécessaire à sa survie. Ou à la joie de vivre … »



Année de parution : 2005
Nombre de pages : 309
ISBN : 2-266-15973-9
Editions : POCKET

Résumé (quatrième de couverture) :

Epouse exemplaire d'un macho séduisant, Agnès quitte son mari après trente ans de bons et loyaux services. Elle devient romancière et pense avoir trouvé le bonheur dans les bras de son éditeur. Mais... coup du sort, ce dernier disparaît dans un accident, le jour même où le mari d'Aline, son amie d'enfance, rend l'âme, lui, au milieu d'un nirvana amoureux. Par chance pour Agnès et Aline, leurs deux épreuves sont allégées par cette double révélation post mortem : leurs chers défunts, qu'elles croyaient vertueux, étaient en vérité de fieffés hypocrites. Et puis après ? La colère efface le chagrin. La déception mène à l'oubli. Et l'oubli, lui, mène forcément aux chemins de la vie... où tout est toujours possible, comme d'habitude.

Quelques citations :

« La victoire de l’âme sur le corps est nécessaire à sa survie. Ou à la joie de vivre … »

« Il ne faut pas noyer son énergie dans les larmes… ça ne sert à rien. »

« Curieuse lettre qui m’inspire une curieuse réaction ou plutôt deux réactions contradictoire : j’ai envie de la déchirer, presque de la brûler, comme un objet de sorcellerie. Mais j’ai autant envie de la garder, comme un talisman. Finalement, je la range dans mon sac avec l’intention de décider plus tard de son sort. »

« J’ai envie de parler à cœur ouvert à une feuille blanche avec l’arrière-pensée de me relire plus tard et de sourire de mon mal-être d’aujourd’hui … s’il est vrai que les mauvais moments deviennent avec le temps de bons souvenirs. »

« Je ne sais vraiment pas : entre le cœur, le corps, la raison, la volonté, la tête, l’à-quoi-bonisme, il y a une telle cacophonie… »

« Au bout du compte, je n’ai qu’une certitude : celle qu’on ne peut jamais en avoir, même sur les personnes que l’on connaît le mieux. […] Le naïf peut se révéler roublard ; l’égoïste, généreux ; le matérialiste, romanesque. L’innocent, coupable. Et vice versa. Comment en serait-il autrement, alors que le « connais-toi toi-même » de Socrate n’est déjà pas une recommandation si facile à suivre ? »

Quelques mots sur l’auteure :

Née en France en 1928, Françoise Dorin, elle est une comédienne française, écrivain de nombreux livres, de pièces de théâtre et auteur de chansons. Elle fut l'épouse de Jean Poiret et elle est la compagne de Jean Piat depuis 1975. [Source Babelio]

Maintenant, place au livre !

Ce livre est une petite perle de détente et d’espoir pour les filles !
Clairement, c’est un livre pour les filles ! Oui oui ! Je le revendique, j’aime bien ce genre de livre aussi !

C’est l’histoire d’Agnès surtout qui nous raconte sa vie très tumultueuse …
Agnès a cinquante-cinq ans et a quitté son mari pour une « jeune » de quarante-six ans ! Qui n’est autre que Dominique Domani, son éditeur ! Oui, Agnès est écrivain !

Puis, lorsqu’elle prend le Thalys pour rentrer chez elle (de Paris en Belgique), elle rencontre Françoise DORIN, l’écrivain … Alors Agnès a une question qui lui brûle les lèvres depuis un moment, à poser à cette auteure ! Comment a-t-elle fait pour écrire sur elle ? (Agnès) alors qu’elles ne se connaissent pas ! Qui l’a renseigné ?! Madame Dorin ne comprend pas et malgré les renseignements que lui fournit Agnès. Cette dernière persiste dans son explication en justifiant que l’auteure parle d’elle !!! Bref, Agnès essuie un échec, ça lui passera…

Une fois rentré chez elle, Agnès, tourne et retourne quelque chose dans sa tête, qui ne va pas. Quoi ? Elle n’en sait rien …
Et là, Vlan ! Sa meilleure amie Aline l’appelle, son mec vient de mourir !
Le lendemain matin, Agnès découvre que son mec à elle est mort dans un accident d’hélicoptère …

De péripéties en découvertes, ce livre est drôle, sympa, sans lenteur et surtout avec de l’espoir.
Qu’importe les âges, qu’importe les générations, nous sommes toutes et tous pareils ! On aspire à la même chose, le bonheur…

Bonne lecture et bonne découverte !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire