12 oct. 2016

"L'île des oubliés" - Victoria HISLOP

Une belle histoire d’humanisme …

Année de parution : 2005
Traductrice : Alice DELARBRE
Nombre de pages : 520
ISBN : 978-2-253-16167-7
Editions : Le livre de poche

Résumé (quatrième de couverture) :

L'été s'achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d'archéologie, a choisi de s'y rendre parce que c'est là que sa mère est née et a vécu jusqu'à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l'histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l'île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombent les ruines d'une forteresse vénitienne ? Pourquoi Sophia, la mère d'Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets...
Bouleversant plaidoyer contre l'exclusion, L'Ile des oubliés, traduit dans vingt-cinq pays et vendu à plus de deux millions d'exemplaires, a conquis le monde entier.

Citations :

« La solitude ne signifiait pas nécessairement être seul. On pouvait se sentir seul au milieu d’une foule. Cette pensée lui donna la force qui lui manquait pour faire le choix qui s’imposait. »

« Certains événements capitaux semblent se produire sans raison et bouleverser le cours d’une vie, mais, en vérité, notre destinée est déterminée par les actions de ceux qui nous entourent et de ceux qui nous ont précédés. »

« En général, elle gardait pour elle ce qui se passait dans sa tête ou son cœur, ayant constaté que les explosions émotionnelles ou les propos inconsidérés étaient souvent suivis de regrets. »

Quelques mots sur l’auteure :

Victoria Hislop, diplômée de littérature anglaise à Oxford, a travaillé dans l’édition et les relations publiques avant de devenir romancière. Traduit dans vingt-six pays, son premier roman, L’île des oubliés, s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires à travers le monde et est demeuré plus de quinze semaines dans les classements des meilleures ventes en France. Il a fait l’objet d’une série télévisée très populaire en Grèce et lui a valu le Prix de la révélation littéraire en Grande-Bretagne. [Source éditeur]

Maintenant, place au livre !

Alexis, notre héroïne, vit un tournant de sa vie !
Elle ne se voit pas vieillir auprès d’Ed son fiancé et souhaite connaître ses racines crétoise du côté maternelle.

Elle par avec Ed dans un périple crétois.
Avec l’accord de sa mère, (personnage énigmatique et froid qui a toujours refoulé son histoire et n’en a jamais parlé), elle rejoint Plaka un petit village qui serait le berceau de ses aïeuls, en laissant Ed à La Canée, pour y rencontrer Fotini, une amie de sa mère, qui a vécu toute l’histoire familiale.

C’est ainsi que nous sommes transporté dans le temps, sur l’île de Spinalonga, accueillant à l’époque (1903-1957), la principale colonie Grecque des lépreux. Beaucoup de choses vont tourner autour de cette île …
Fotini va tout dévoiler à Alexis et faire le lien entre elle et sa mère …

Alexis et sa mère vont découvrir « l’héroïsme derrière l’humiliation, la passion derrière la perfidie, l’amour derrière la lèpre. »

Une très belle histoire d’humanisme qui nous fait découvrir des faits historiques réels et une belle histoire de famille avec ses points positifs et négatifs.

Pour moi c’est un coup de cœur !

Je remercie Brigitte pour m’avoir fait découvrir ce livre …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire