10 nov. 2016

"L'Eveil de Mademoiselle Prim" - Natalia SANMARTIN FENOLLERA

Des livres, de la poésie, l’être humain… un super cocktail !

Année de parution : 2013
Traductrice : Nelly et Alex LHERMILLIER
Nombre de pages : 345
ISBN : 978-2-266-25360-4
Editions : Pocket

Résumé (quatrième de couverture) :

Cherche esprit féminin détaché du monde. Capable d’exercer fonction de bibliothécaire. Pouvant cohabiter avec chiens et enfants. De préférence sans expérience professionnelle. Titulaires de diplômes s’abstenir.

Mademoiselle Prim, bardée de diplômes et sans expérience d’enfants et de chiens, ne répondrait qu’en partir à ce profil… Engagée par un étrange gentleman, aussi cultivé que peu délicat, elle va découvrir la singularité et les secrets du petit village de Saint-Irénée d’Arnois. Loin du monde moderne, les habitants semblent s’être mis d’accord pour faire de leur vie un bonheur permanent. Prudence Prim tombe vite sous le charme de ce paradis perdu et de sa devise : profitez de la splendeur des choses simples de la vie !

Citations :

« Le mode de vie actuel use les femmes, dénature les familles, pulvérise la capacité de réflexion humaine… »

« Dix mille femmes ont un jour défilé dans les rues de Londres au cri de « Nous refusons qu’on nous dicte ! » et peu après elles sont devenus dactylo. » G. K. Chesterton (1874-1936)

« Pourquoi devrait-elle feindre, pour une forme de transaction encore plus que servile, que la supériorité de l’un ou l’autre dépendait en grande partie de l’état d’âme de l’auditeur ? »

« Le moins que vous puissiez faire avant de condamner une œuvre, c’est de la lire, vous ne croyez pas ? »

Quelques mots sur l’auteure :

Natalia Sanmartin Fenollera, née en Galice en 1970, diplômée d’une école de journalisme et en droit, journaliste au quotidien économique espagnol Cinco dìas, Natalia est une révélation littéraire internationale avec son premier roman, L’Eveil de Mademoiselle Prim, publié dans soixante-dix pays. [Source éditeur]

Maintenant, place au livre !

Mademoiselle Prudence Prim débarque à Saint-Irénée d’Arnois, un petit village utopiste, avec ses valises afin de répondre à une offre d’emploi pour le moins atypique. Cette dernière ne colle pas tout à fait au profil de Prudence, mais elle est persuadé que ce poste pourrait changer sa vie …

En effet ! Elle intègre une vieille maison où vivent l’homme du fauteuil et ses neveux et nièces.
Rien à voir ni avec des enfants « normaux », ni un gentleman « normal », Mademoiselle Prim va petit à petit comprendre que Saint-Irénée est un petit village en marge de la société…

Un des thèmes principaux de ce livre est le mode de vie. Globalement, tous les habitants de Saint-Irénée sont contre le système où tout va trop vite, pas assez d’air, pas assez de temps, trop de travail, trop de prise de tête, etc.
C’est une petite colonie sous forme de village qui vit plus ou moins en autogestion. Chaque membre a un rôle à jouer. L’éducation des enfants ou du moins leurs enseignements ne se font pas vraiment à l’école, mais chez des personnes érudites.
Le mode de vie à Saint-Irénée est basé sur cinq ou six heures de travail pour avoir du temps pour le reste…

Se pose également la question de l’union entre deux personnes. Pour ou contre ? Pourquoi ? Les pour et les contre… Qui a déjà réellement fait cette introspection ?

Un des thèmes également abordé, outre l’éducation, le monde moderne, est l’accomplissement ou l’acceptation de soi !

C’est un beau voyage que nous propose Natalia Sanmartin Fenollera dans l’éveil de notre personne dans la société, à travers les livres, qui prennent une très grande place dans cet ouvrage.

Pour ma part, je me suis régalé !

Un petit clin d’œil à Frédérique que je remercie pour m’avoir fait découvrir ce petit bout de femme !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire