4 nov. 2016

"Une seconde chance" - Patrick CAUVIN

Réincarnation, l'amour de l'art ... ? Où nous emmène-t-il ?


Année de parution : 2010
Nombre de pages : 221
ISBN : 978-2-259-20549-8
Editions : PLON

Résumé (quatrième de couverture) :

Jusqu'à présent, tout a roulé pour Zéphyrin. Le petit appartement à Montmartre avec sa mère, les copains, le lycée. Dans l'ensemble, la vie est belle et sans secousses.

Jusqu'à ce que « Supertanker », la prof d'art, organise une visite au Louvre. Zéphyrin, que les primitifs italiens ne passionnent guère, quitte le groupe, entre au hasard dans une salle et, là, sa vie bascule.

Est-il possible qu'un garçon né en 1995 tombe en un dixième de seconde raide amoureux d'une fille ayant vu le jour au début du XVIIe siècle et dont le portrait se trouve devant lui ? Et surtout, qu'est-ce qui explique cette blessure soudaine, ce sang qui coule à son bras ?

Aidé par un flic perplexe et un vieux savant, va-t-il éclaircir le mystère de la seconde chance ? Celle qui est donnée à ceux qui se sont manqués dans une première vie.

Quelques mots sur l’auteur :

Patrick Cauvin, pseudonyme de Claude Klotz, né le 6 octobre 1932 à Marseille et mort le 13 août 2010 à Paris, est un scénariste et romancier français. Il monte à Paris en 1938 et amorce des études peu fructueuses, jusqu'à ce qu'il découvre la philosophie.
De 1951 à 1954, Claude Klotz poursuit ses études à la Sorbonne, où il obtient une licence de philosophie. À son retour de la Guerre d'Algérie, il se destine à l'enseignement. De 1964 à 1976, il enseigne le français dans des lycées de la région parisienne (au lycée technique de Bezons) et réside dans des H.L.M. à Sarcelles.

En 1973, il aide Joseph Joffo à écrire le best-seller Un sac de billes. Marqué par la guerre d'Algérie, il écrit des romans noirs sous son vrai nom : une série de treize intrigues policières sanglantes au héros récurrent baptisé Reiner, puis renommé Raner. Lassé de cet univers âpre, Claude Klotz apporte en 1974 une histoire d’amour à son éditeur Jean-Claude Lattès. Ce dernier lui demande de changer de nom s’il espère vendre son roman L’Amour aveugle. Il prend alors le pseudonyme de Patrick Cauvin : « J’étais loin d’imaginer que Cauvin battrait Klotz, qu’il vendrait plus de livres, et que cette double identité […] continuerait à désarçonner les gens. » [Source_Babelio]

Maintenant, place au livre !

Ce livre est un roman signé de Patrick CAUVIN. De style littéraire jeune et moderne, ce livre peut se lire à tout âge.

C’est l’histoire d’un jeune homme de quinze ans, Zéphyrin. Il se lance dans l’écriture d’un journal… Pourquoi ? Parce qu’il vit une histoire incroyable enfin, il ne sait pas vraiment ce qui lui arrive donc il préfère l’écrire !

Attention, le jeune Zéphyrin a une forte tendance à la digression ! Mais c’est sympa, le lecteur peut découvrir sa vie à travers celles-ci !

Un évènement s’est produit le 14 février au musée du Louvre où il est de sortie avec le lycée. Là, devant un tableau, il a une coupure au bras, saigne et s’évanouie.

A partir de là, Zéphyrin va tout faire pour essayer de comprendre ce qu’il lui arrive…

Voilà les grandes lignes de ce roman. Cependant, à travers celles-ci, on peut découvrir différents thèmes abordés.
Des thèmes légers comme l’adolescence et tout ce qu’elle recèle comme les premiers flirts, les premières déceptions, la mode, les parents, etc.
Puis des thèmes plus profonds comme l’amour, la réincarnation et la passion de l’art.

Le thème de la réincarnation est prépondérant dans ce livre puisque Zéphyrin tombe littéralement amoureux d’un portrait du XVIIème siècle. Puis il recroisera un jour ce visage …

L’histoire est menée tambour battant, pas de temps mort et le personnage de Zéphyrin est vraiment attachant.

J’ai bien aimé cette lecture, elle est à la fois légère et profonde.
Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir ce roman !


A bientôt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire