28 sept. 2016

"En attendant Bojangles" - Olivier BOURDEAUT


Je vous invite à venir danser dans cette vie faite de petits rien qui rend les gens heureux …



Année de parution : 2016
Nombre de pages : 159
ISBN : 978-2-36339-063-9
Éditions : Finitude

Résumé (quatrième de couverture) :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Citations :

« Quand la réalité est banale et triste, inventez-moi une belle histoire, vous mentez si bien, ce serait dommage de nous en priver. »

« Les ennemis les plus dangereux sont ceux qu’on ne soupçonne pas ! »

« Mais enfin, dans quel monde vivons-nous ? On ne vend pas les fleurs, les fleurs c’est joli et c’est gratuit, il suffit de se pencher pour les ramasser. Les fleurs c’est la vie, et à ce que je sache on ne vend pas la vie ! »

Quelques mots sur l’auteur :

Olivier Bourdeaut est né au bord de l’Océan Atlantique en 1980. L’Education Nationale, refusant de comprendre ce qu’il voulait apprendre, lui rendit très vite sa liberté. Dès lors, grâce à l’absence lumineuse de télévision chez lui, il put lire beaucoup et rêvasser énormément.
Durant dix ans il  travailla dans l’immobilier allant de fiascos en échecs avec un enthousiasme constant.  Puis, pendant deux ans, il devint responsable d’une agence d’experts en plomb, responsable d’une assistante plus diplômée que lui et responsable de chasseurs de termites, mais les insectes achevèrent de ronger sa responsabilité. Il fut aussi ouvreur de robinets dans un hôpital, factotum dans une maison d’édition de livres scolaires – un comble – et cueilleur de fleur de sel de Guérande au Croisic, entre autres.
Il a toujours voulu écrire, En attendant Bojangles en est la première preuve disponible.

Maintenant, place au livre !

Ce livre est une chanson, une danse, une petite rêverie …
Le style poétique de ce livre nous entraine, nous emmène en promenade…

C’est l’histoire d’un petit garçon, qui n’est autre que l’auteur, qui nous raconte sa vie, sa famille, sa rêverie, sa folie !

On rencontre des personnages atypiques, le petit garçon, prit dans l’envol des rêveries de ses parents, une mère qui porte un nouveau prénom chaque jour, un père, Georges qui fait tout pour réaliser les rêves de sa petite famille, l’Ordure, un ami sénateur de la famille dont le rêve est de pouvoir poser son assiette sur son ventre sans que celle-ci ne tombe, Mademoiselle Superfétatoire un oiseau à la corde vocale épanouie !

C’est sur un air de Jazz qu’Olivier Bourdeaut nous embarque dans un univers dont rêvent tous les enfants… Une mère déjantée qui fait danser le père et le fils sur Bojangles, un slow festif qui entraîne la famille et leurs amis même à l’improviste. Il y a toujours une fête improvisée chez eux, l’appartement accueille toutes sortes de personnages.

C’est l’histoire d’un enfant qui apprend ce qu’est la vie, qui la découvre à travers les mensonges à l’endroit, à l’envers de ses parents, qui la découvre et qui comprend que cette vie n’est pas donné à tout le monde et qu’il arrive un jour où il faut grandir … Mais plus tard.

Ce livre est beau, il n’y a pas de longueur, un style d’écriture envoûtant et un rythme de slow ou de jazz.

Une fois le livre posé, on a envie de continuer à danser …

Je vous invite dans cette danse et à vous éclater !

Merci Marie-Line et Gérard pour cette belle découverte !

1 commentaire: