20 sept. 2016

"Pas ce soir, je dîne avec mon père" - Marion RUGGIERI

A lire, à voir !



Année de parution : 2008
Nombre de pages : 218
ISBN : 978-2-253-12665-2
Editions : Le livre de poche

Résumé (quatrième de couverture) :

Mon père a décidé que son combat d’une vie serait de ne pas mourir. De ne pas mourir, donc de ne pas vieillir. D’arrêter le temps ? Au début, je croyais qu’il était le seul atteint. Et puis je me suis aperçue que la génération suivante était pire. Voilà le problème. Les gens ne veulent plus mourir. Alors ils volent la vie de leurs enfants. Ce sont des ogres.

Quelques mots sur l’auteur :

Marion Ruggieri est responsable des pages culture à Elle et chroniqueuse à Paris Première, France Inter et France Info. Elle est l’auteur, chez Grasset, du Journal de Yalda, écrit avec Yalda Rahimi. Pas ce soir, je dîne avec mon père a obtenu le prix Montalembert 2008. [Source Babélio]

Maintenant, place au livre !

Bof ! Je n’ai pas accroché … Pourtant le résumé à l’air bien …

Big (Marion) a 30 ans, son père 55 ans, très encombrant, Georges son fiancé né le même jour, le même mois et la même année que son père, et un amant qu'elle fait littéralement tourner en bourrique. Mais le principal homme de sa vie (et du roman) c'est son père !

L’histoire se déroule dans l’appartement du père de Big. Le jour de son cinquante cinquième anniversaire. Big pensait être en tête à tête avec son père ce soir-là. Manque de chance, son fiancé Georges débarque et la nouvelle copine de son père, Fallen, 17 ans débarque aussi …

Marion revient sur les différents épisodes de sa vie où son père était tantôt son fiancé, tantôt son père. Que ce dernier à bouffé sa jeunesse et bouffe encore sa vie de par le fait qu’il ne veut pas vieillir et qu’il cumule les conquêtes de toutes sortes.

Marion est perdu, elle a même choisi son fiancé Georges, le même âge que son père, pour avoir un substitue de père…

L’histoire est longue malgré le peu de pages que comporte ce livre !
Je n’ai pas accroché.

C’est long, c’est ennuyeux, c’est bof !

Je ne conseillerai pas ce livre à quelqu’un qui veut se divertir !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire