8 sept. 2016

"La valse lente des tortues" Katherine PANCOL


Résumé (quatrième de couverture) :

Ce livre est une bourrasque de vie... Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser… Deux bras qui enlacent ou qui tuent… Un homme inquiétant, mais si charmant… Une femme qui tremble et espère ardemment... Un homme qui ment si savamment… Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour… Des adolescents plus avertis que les grands... Un homme qui joue les revenants… Un père, là-haut dans les étoiles… qui murmure à l’oreille de sa fille... Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage… Des personnages qui avancent obstinément... comme des petites tortues entêtées… qui apprendraient à danser lentement, lentement… dans un monde trop rapide, trop violent...

Maintenant, place au livre !

Trop bien !

Beaucoup plus sombre que le précédent et peut être un peu moins commercial.

Katherine Pancol nous offre un récit qui brasse très large, mélangeant les genres : Policier et fantastique, n'en reste pas moins des scènes d'un romantisme fantastique et qui laisse transparaître une grande connaissance de la psychologie masculine et féminine.

Même si Joséphine tape sur le système, qu'on a envie de la secouer, de lui mettre un bonne gifle en lui disant que non, elle n'est pas nulle !!!!

Nous retrouvons dans ce deuxième volet, les mêmes personnages toujours aussi riche en émotions. Malgré qu'à certains moment il y a des passages un peu lent, ça ne reste pas moins un super bouquin ...

Rendez-vous pour la suite et fin dans "Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi" ... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire