8 sept. 2016

"Nouvelles histoires extraordinaires" - Edgar POE


Résumé (quatrième de couverture) :

L'homme est lui-même et ce qu'il se cache. Ce secret hanta Edgar Poe. Le descendant de la maison Usher qui croit sa sœur morte, l'assassin du chat noir et William Wilson sont victimes de leur double, le cousin de Bérénice l'est de sa névrose obsessionnelle, le peintre du portrait ovale, de son art. Dans ces nouvelles fantastiques, prolongement des Histoires extraordinaires, les cadavres se promènent, un sourire ironique aux lèvres, les femmes sont « belles comme un rêve de pierre », et la mort clôt chaque récit. L'envoûtement est total, l'horreur atteint son point culminant et pourtant la réalité est là, tangible, pour chasser l'irrationnel. Fasciné par cette œuvre américaine, Baudelaire l'a traduite admirablement et rendue célèbre dans le monde entier.

Maintenant, place au livre !

C'est un homme fascinant, doté d'un univers fantastiquement sombre.
Il avait une très bonne et belle observation des êtres humains qui met très bien en valeur de manière assez sombre, mais on l'aura bien compris, l'univers de Edgar est de la fantaisie obscure.
Il met en valeur les sentiments profonds que l'on peut ressentir, que ce soit dans la mort, dans la nature, dans le silence, dans la foule, dans la solitude, dans les folies et rêveries.
Il y a beaucoup de sens cachés dans ce qu'il dit, des fois tellement cachés que certaines personnes n'ont pas su et en sont, quelque fois déçus.
Toutes les nouvelles dans ce livre m'ont plu, et je n'ai pas de préférence,elles sont tout aussi bien.

Bonne lecture...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire