8 sept. 2016

"Les cendres froides" Valentin MUSSO


Résumé (quatrième de couverture) :

1999. A la mort de son grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS.
Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d'un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraitée est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l'entreprise eugéniste nazie.
Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression...
Rien ne l'empêchera de plonger au cœur d'un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu'il aime en danger...


Maintenant, place au livre !

Très très bon roman !

De l’action, de l’émotion, des secrets, la grande Histoire qui est l’invitée permanente mais pas pesante, des personnages auxquels on s’attache immédiatement. Et un dénouement qui ébahie !
Et puis la langue, soutenue mais néanmoins fluide, parsemée de quelques beaux mots qui pointent discrètement l’érudition de l’auteur.
Un vrai bonheur de lecture.

Nous jonglons entre 3 récits (narrateur, enquête et passé) qui permettent de dessiner les contours de cette histoire familiale passionnante.
Nous suivons la quête du héros principal très perturbé par le secret qu'il découvre à la mort de son grand-père. Grâce à un récit très documenté et une enquête étoffée, nous suivons ce parcours avec beaucoup de passion et de curiosité. Tous les personnages présents sont profonds, et, notamment, développés avec beaucoup de finesse.

A découvrir sans modération !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire