15 sept. 2016

"L'Ombre du vent" - Carlors Ruiz ZAFÒN

WOAH ! Ce n’est pas un vrai coup de cœur, mais oh combien j’ai apprécié ce livre !





Année de parution : 2001
Nombre de pages : 637
ISBN : 978-2-253-11486-4
Editions : Le livre de poche

Résumé (quatrième de couverture) :

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant est ainsi convié par son père à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme de la ville » : l’Ombre du vent.
Avec ce tableau historique, roman d’apprentissage évoquant les émois de l’adolescence, récit fantastique où les mystères s’emboitent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafòn mêle inextricablement la littérature et la vie.

Citations :

« Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu, ont vécu et rêvé avec lui. Chaque fois qu’un livre change de mains, que quelqu’un promène son regard sur ses pages, son esprit grandit et devient plus fort. »

« Le meilleur avec les femmes, c’est de les découvrir. Il n’y a rien qui vaille la première fois. On ne sait pas ce qu’est la vie avant d’en avoir déshabillé une pour la première fois. Bouton après bouton, comme si vous peliez une patate bien chaude par une nuit d’hiver. Aaaaah… ! »

« Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. »

Quelques mots sur l’auteur :

Carlos Ruiz ZAFON est né à Barcelone en Espagne en 1964. Carlos Ruíz Zafón est un auteur espagnol qui écrit principalement en castillan.

Fils d'un agent d'assurances et d'une mère au foyer, il a passé onze ans chez les jésuites. Il a écrit son premier roman à quatorze ans et a travaillé dans la publicité, qu'il a quitté pour se consacrer à son roman "Le Prince Du Brouillard", en 1993 (prix de la jeunesse d'Edebé en 2000). Ce roman se vend à 150.000 exemplaires et est traduit en plusieurs langues.

Actuellement, Carlos Ruiz Zafon est l'auteur espagnol vivant le plus lu au monde, depuis la parution en 2001 de "L'Ombre Du Vent" (Prix Planeta, en 2004), une saga baroque à l'époque du franquisme. Ses derniers romans, "Le Jeu De L'Ange" (2008) et "Le Prisonnier Du Ciel" (2011) connaissent aussi un large succès. [Source Babélio]

Maintenant, place au livre !

WOAH ! Ce n’est pas un vrai coup de cœur, mais oh combien j’ai apprécié ce livre !
Ce mélange d’enquête, de recherche de secrets, de découverte de la ville de Barcelone, de la découverte du passé de cette même ville, la vie d’un adolescent, les livres et ce qui gravite autour … Passionnant !

C’est l’histoire de Daniel Sempere qui tôt, un matin avec son père part à la découverte d’un lieu mystérieux et oh combien magnifique … Le Cimetière des Livres Oubliés. Là, Daniel doit choisir un seul et unique ouvrage qui le suivra toute sa vie. Il choisit « L’Ombre du vent » de Julìan Carax.

L’histoire se déroule dans la Barcelone d’après-guerre. Le père de Daniel à une librairie et les livres dans la famille Sempere, c’est sacré !
Daniel, après avoir avalé d’une traite son livre, il veut découvrir d’autres ouvrages de Julìan Carax. Mais voilà qu’il apprend qu’aucun livre n’existe plus et qu’un homme se fait un plaisir de brûler tous les exemplaires qui existe de ce Julìan Carax.

Daniel veut percer le mystère, qui est cette personne ? Qu’elle est l’histoire de Julìan Carax ?

C’est avec une main de mettre que Carlos Ruis Zafòn nous emporte avec lui dans cette belle histoire où la passion d’un livre, d’un auteur sont mis en lumière, l’adolescence, les secrets et la belle ville de Barcelone nous fait voyager…

C’est un livre plein de suspense et de rebondissements. Les personnages y sont attachants comme Fermìn qui m’a fait, je dois le dire, bien rigoler.

Je vous souhaite une bonne ballade au sein de Barcelone !

4 commentaires:

  1. Une histoire qui ne laisse pas sur sa "fin" car la suite est superbe, pour moi un livre culte sur l'Espagne qui a survécu à ses horreurs de la guerre civile. La découverte d'une ville magnifique, on ne regarde plus le Montjuic comme une simple curiosité.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle est la suite ? ça m'intéresse ;)
    <merci Isabelle :D

    RépondreSupprimer
  3. Je ne vais pas te raconter mais toi qui aime les livres... J'ai beaucoup aimé l'ensemble de l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, d'autant plus que les livres prennent de la place dans celle-ci :D

      Supprimer