4 sept. 2016

Apéro littéraire # 4 - 25 août 2016 - Résumé



Résumé de l’apéro littéraire – l’instant des lecteurs # 3 28 juillet 2016 à 19h au Petit Bonheur


Personnes présentes : Brigitte, Isabelle, Marie-Line, Nathalie, Ghislaine, Amandine, Gentiane, Michelle, Sandra, Gérard, Ange et Michel.
Personnes excusées : Jennifer, Dominique, Frédérique B et Annie.

Retour sur la lecture commune d’août 2016 : « Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès MARTIN-LUGAND.




Quatrième de couverture :

"Ils étaient partis en chahutant. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux."

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. Afin d'échapper à son entourage qui l'enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper ...

Cette lecture suscite des avis très partagés !
Comme d’habitude, et tout l’intérêt de nos apéros littéraires est là, personne n’a ressenti le livre de la même manière.

Certains auront trouvés cette lecture mièvre quand d’autres l’auront dévoré jusqu’au dernier mot, demandant même à lire la suite.

C’est une lecture sans prétention, qui se veut subtile et légère.


Pour les intéressés : La suite « La vie est facile, ne t’inquiète pas ». Existe en poche.

Voici le résumé que nous a fait Amandine de sa lecture :


« Nous sommes un an après l'accident de voiture de Clara 5 ans et de son père Colin, 33 ans, percutés par un camion. Le grand amour de Colin et la maman de Clara, Diane, 32 ans, blonde, se souvient encore de l'hôpital, des derniers mots de son mari et de son refus de voir le corps de sa fille.
Son appartement n'a pas bougé depuis et Diane est en dépression.

Son ami et associé homosexuel Félix, aux yeux noirs, beau comme un camion, la soutient depuis 1 an en lui faisant le ménage et la cuisine. Fumeuse, elle tenait un café littéraire à Paris dans la rue Vieille-du-Temple appelé "Les Gens heureux lisent et boivent du café".
Pour la sortir de sa dépression Félix l'invite à partir avec lui en vacances mais elle ne le souhaite pas et décide de partir en Irlande à Mulranny quelques mois.

Personnalité : tête en l'air selon son mari, elle n'a jamais habité seule ou faire quelque chose seule

En Irlande on roule à gauche et les vitesses sont inversées. A Mulranny il y a une rue principale, une supérette, une station-service et un pub. Elle y loue un cottage, les voisins sont les propriétaires Abby et Jack un couple de personnes âgées. Elle a aussi un voisin qui est leur neveu Edward, les cheveux bruns en bataille. Il est photographe, débraillé, solitaire et vit avec son chien Postman Pat. Il a une petite sœur Judith aux yeux bleu vert comme son frère  et ont six ans d'écart.

Après avoir vécu quelques mois au cottage en ne s'entendant pas avec son voisin, celui-ci l'agresse verbalement en la traitant de « femme larguée ». Elle se saoule pour oublier et va à la plage où celui-ci la sauve une première fois. En échange elle lui gardera son chien.

Elle se lie d'amitié avec sa sœur qui l'invite au jour de l'an dans un pub où l'y rejoindra Felix. Après une discussion désagréable avec Edward, Félix se bat avec lui et diane perd son alliance. Elle demandera de l'aide à Judith pour la retrouver et finira pa avouer son secret à ses propriétaires. C'est finalement Edward qui la retrouvera et ils feront la paix.

Il l'invite sur les îles d'ARAN où ils s'embrassent pour la première fois. En revenant à Mulranny, il l'invite chez lui mais une femme, Megan, frappe et s'invite aussi chez lui. Il s'agit de sa femme ! Enfin pas tout à fait puisqu'en fait il s'agit de son ex copine ! S'ensuit une guerre entre Diane et Megan pour l'amour d’Edward. Elle finit par gagner mais rentre chez elle quand même.

Les lectures phares d’août 2016 :


Brigitte nous propose :

  « Le secret de la manufacture des chaussettes inusables » - Annie BARROWS

Résumé (quatrième de couverture) :

Macédonia, été 1938. Layla Beck est envoyée par son agence écrire l'histoire de cette petite ville. Elle s'installe chez les Romeyn, anciens propriétaires d'une fabrique de chaussettes, ruinés par un mystérieux incendie. Willa Romeyn, âgée de 12 ans, décide d'enquêter sur les secrets qui cernent sa famille. A force de questions, Layla et Willa bouleversent le fragile équilibre de la communauté.
Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.


ü  « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » - Jonas JONASSON

Résumé (quatrième de couverture) :

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao...

Existe en formats : Broché, différents formats poche, numérique et audio.

ü  « L’île des oubliés » - Victoria HISLOP

Résumé (quatrième de couverture) :

Alexis, une jeune Anglaise, ignore tout de l'histoire de sa famille. Pour en savoir plus, elle part visiter le village natal de sa mère en Crète. Elle y fait une terrible découverte : juste en face se dresse Spinalonga, la colonie où l'on envoyait les lépreux... et où son arrière-grand-mère aurait péri.

Quels mystères effrayants recèle cette île des oubliés ? Pourquoi la mère d'Alexis a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets...


Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

Isabelle nous propose « Une chance de trop » - Harlan COBEN

Résumé (quatrième de couverture) :

La vie de Marc Seidman, chirurgien plastique dans une banlieue paisible de New York, bascule le jour où il s'écroule dans sa cuisine, touché par deux balles de revolver. Lorsqu'il se réveille douze jours plus tard à l'hôpital, il apprend que sa femme a été tuée au cours de l'agression et que Tara, sa petite fille de six mois à peine, a disparu.
Une demande de rançon lui parvient bientôt. Malgré ses réticences, Marc prévient la police et réunit les fonds. Malheureusement, la confrontation échoue : les ravisseurs s'emparent des deux millions de dollars et disparaissent dans la nature.
Désespéré, il se lance alors dans une lutte acharnée pour retrouver sa fille, aidé par Rachel Mills, son amour de jeunesse, ancien agent du FBI...


Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

Gérard nous propose « En attendant Bojangles » - Olivier BOURDEAUT

Résumé (quatrième de couverture) :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.


Existe en formats : Broché et numérique.

Gentiane nous propose des lectures d’Anselm GRÜN

Voici quelques titres :
ü  Petit manuel de la guérison intérieure
ü  Rester serein dans la tourmente
ü  Invitation à la sérénité du cœur

Quelques mots sur l’auteur :

Moine à l'abbaye bénédictine de Münsterschwarzach depuis l'âge de 19 ans. Son succès a pu être attribué au fait que ses ouvrages « [diffusent] une douce sagesse chrétienne sans évoquer la dureté des dogmes de la foi ».

Ses livres existent en formats : Broché, poche, numérique et audio.

Ange nous propose « Au pays » - Tahar Ben JELLOUN

Résumé (quatrième de couverture) :

A quelques mois de la retraite, Mohamed n'a aucune envie de quitter l'atelier où il a travaillé presque toute sa vie depuis qu'il est parti du bled.
Afin de chasser le malaise diffus qui l'envahit, il s'interroge sur lui-même avec simplicité et humilité. Il pense à son amour profond pour l'islam, dont il n'aime pas les dérives fanatiques ; il se désole de voir ses enfants si éloignés de leurs racines marocaines; il réalise surtout à quel point la retraite est pour lui le plus grand malheur de son existence.
Un matin, il prend la route de son village natal, décidé à construire une immense maison qui accueillera tous ses enfants. Un retour " au pays" qui sera loin de ressembler à ce qu'il imaginait.

Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

Ghislaine nous propose
ü  « Solal » - Albert COHEN
Résumé (quatrième de couverture) :

Solal, jeune enfant de Céphalonie (île grecque) séduit Adrienne, la femme du consul de France. Créant l'embarras dans son entourage, Solal décide de quitter son île pour rejoindre Marseille puis Paris, où il épousera Aude, la fille du premier ministre et deviendra ainsi à son tour, par intrigue et culot, ministre du travail. Son oncle Saltiel ira à sa rencontre pour lui permettre de revoir son père, à qui Solal doit des excuses. Propriétaire d'un château à deux heures de Paris, il aménage ses caves de façon à accueillir une partie de la population juive de sa Céphalonie natale. Il tentera vainement d’initier sa femme au respect des traditions juives. Défait de son ministère, répudié par l’État français, Solal mettra fin à ses jours et ressuscitera tel un dieu ancien, Solaire.


Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

ü  « Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? » - Eva JOLY

Résumé (quatrième de couverture) :

Fait exceptionnel en France, cet ouvrage avait été retiré de la vente à parution, en juin 2003, pendant l’instruction du procès Elf.
En effet, le bâtonnier de Paris avait saisi le garde des Sceaux pour protester contre la parution du livre au nom d’un "manquement au droit de réserve", Eva Joly ayant été le magistrat en charge du dossier Elf jusqu'en 2002. Une fois le réquisitoire prononcé et les jugements rendus, le lecteur a pu enfin accéder à cet ouvrage... Il n’y a pas, à vrai dire, de révélations dans Est-ce dans ce monde que nous voulons vivre ? C’est à la fois le récit de l’instruction de l’affaire Elf et une réflexion sur le rôle de la justice dans un monde dirigé par quelques puissants jouissant d’une totale impunité. Mais on y découvre tout de même l’incroyable système qui sous-tend l’affaire.

Après la privatisation du groupe Elf en 1994, Eva Joly découvre progressivement la trace de sociétés off-shore, de comptes numérotés, de systèmes de malversation. Au fur et à mesure qu’elle et son équipe progressent dans leur enquête sur le triumvirat Le Flock, Sirven, Tarallo, les menaces et les intimidations surviennent sous forme de lettres anonymes, de portes forcées, de bureaux visités, de téléphones piratés, de pressions physiques.

Eva Joly raconte ces sept ans d’instruction où elle fut mise sous protection judiciaire, perdant toute possibilité de vie privée, vivant dans une anxiété constante. On lit entre les lignes un sentiment de reproche à l'égard de la corporation des juristes en général et du système français en particulier. Facilement accusée d’être devenue une sorte de star de la justice à la fois paranoïaque.



Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

Nathalie nous propose

ü  « Nuit de noces à Ikonos » - Sophie KINSELLA

Résumé (quatrième de couverture) :

En Angleterre et en Grèce, de nos jours.
Si Fliss a grande habitude des ratages amoureux de sa sœur Lottie, elle était pourtant persuadée que Richard, l’homme que Lottie fréquente depuis un an, allait faire sa demande. Encore raté ! Fliss s’apprête donc à suivre le protocole habituel : laisser Lottie donner libre cours à sa colère, la freiner dans ses envies de tout envoyer valser/s’exiler sur une île déserte/entrer dans une secte, et la réconforter, le temps qu’elle trouve un autre fiancé.
Sauf que cette fois, Lottie a innové : elle n’a rien trouvé de mieux qu’en épouser un autre ! Un certain Ben avec qui elle avait entretenu un vague flirt. Tous deux sont d’ailleurs en route pour un sublime hôtel en Grèce.
Catastrophe ! D’autant que Richard a des remords et qu’un autre homme voit également cette union d’un très mauvais œil: Lorcan, l’associé de Ben.
Une seule solution: empêcher à tout prix que les deux tourtereaux consomment leur union express et faire annuler le mariage. Et pour saboter la nuit de noces, Fliss a plus d’un stratagème en réserve…


Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.


ü  « Le clan de l’ours des cavernes » - Jean M. AUEL

Résumé (quatrième de couverture) :

Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s’achève et la Terre commence à se réchauffer. Lentement, durant des millénaires, l’homme s’est peu à peu dégagé de la bête et il apparaît à peu près tel qu’il est aujourd’hui. Il connaît l’outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménager des grottes pour s’abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d’harmonie.
En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de 5ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d’un lion pour se réfugier auprès d’un clan étranger. On l’adopte. Très vite, les gestes et les paroles d’Ayla suscitent l’étonnement et l’inquiétude.
 


Marie-Line nous propose « Vendredi ou les limbes du pacifique » - Michel TOURNIER

Résumé (quatrième de couverture) :

Tous ceux qui m'ont connu, tous sans exception, me croient mort. Ma propre conviction que j'existe a contre elle l'unanimité. Quoi que je fasse, je n'empêcherai pas que, dans l'esprit de la totalité des hommes, il y a l'image du cadavre de Robinson. Cela suffit - non certes à me tuer - mais à me repousser aux confins de la vie, dans un lieu suspendu entre ciel et enfers, dans les limbes en somme... Plus près de la mort qu'aucun autre homme, je suis du même coup plus près des sources mêmes de la sexualité.

Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

Michelle nous propose « Prendre soins de l’enfant intérieur » - Thich Nhat HANH

Résumé (quatrième de couverture) :

Vous avez l'impression de ne pas avoir suffisamment confiance en vous ? De manquer parfois de recul face aux épreuves du quotidien ? D'être empêtré dans des angoisses dont vous n'identifiez pas l'origine ? Et si certaines de vos blessures d'enfant vous empêchaient de construire sereinement votre vie d'adulte ?
Le maître Thich Nhat Hanh nous offre des solutions pour affronter cette souffrance sourde et en venir à bout.
À l'aide d'exercices de respiration, de concentration et de méditation en pleine conscience, il nous enseigne à écouter avec compassion l'enfant qui est en chacun de nous, à reconnaître et accepter avec lucidité les traumatismes du passé, et à lâcher prise.

Jetant un pont entre la philosophie bouddhique et la tradition thérapeutique occidentale, un guide profondément rassurant, pour faire enfin la paix avec nous-même.


Pour les curieux : http://villagedespruniers.net/

Sandra nous propose

ü  « Le revenant » - Michael PUNKE

Résumé (quatrième de couverture) :

États-Unis, 1823. Au cours d'une expédition à travers les Grandes Plaines, le trappeur Hugh Glass est attaqué par un grizzly. Défiguré, le corps déchiqueté, Hugh est confié à deux volontaires chargés de le veiller jusqu'à sa mort puis de l'enterrer. Mais ses gardiens décident d'abandonner le blessé. En plein territoire indien, seul, désarmé et à bout de forces, Glass survit. Son unique motivation : la vengeance. Commence alors la légende de Hugh Glass : l'histoire d'un homme hors du commun qui va parcourir cinq mille kilomètres, depuis le Dakota du Sud jusqu'au Nebraska, pour retrouver ceux qui l'ont trahi.


Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

ü  « La bibliothèque des cœurs cabossés » - Katarina BIVALD

Résumé (quatrième de couverture) :

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée.
Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque… grâce aux livres, bien sûr. 

Existe en formats : Broché, poche, numérique et audio.

ü  « Le mystère de la patience » - Jostein GAARDER

Résumé (quatrième de couverture) :

Même si tu ne risques pas de tomber sur un martien dans ton jardin, un jour il peut arriver que tu tombes sur toi-même. Le jour où ça t'arrivera, tu pousseras peut-être aussi ton cri d'indien. Ce serait la moindre des choses, car ce n'est pas tous les jours que l'on prend conscience d'être l'habitant en chair et en os d'une planète qui est une petite île perdue dans l'univers.
"À 12 ans, Hans-Thomas part avec son père à la recherche de sa mère qui vit en Grèce. Il entame ainsi un long parcours initiatique vers le pays des philosophes, entre voyage réel et périples imaginaires, mettant en lumière les vertus de la réflexion, de l'indépendance d'esprit et, bien sûr, de la patience."


Existe en formats : Broché, poche et audio.

Amandine nous propose :
ü  « Le pèlerin de Compostelle » - Paulo COELHO

Résumé (quatrième de couverture) :

« A cette époque, ma quête spirituelle était liée à l’idée qu’il existait des secrets, des chemins mystérieux… Je croyais que ce qui est difficile et compliqué mène toujours à la compréhension du mystère et de la vie… »
Lorsque, en 1986, Paulo Coelho entreprend le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, il ne sait pas encore que de ce voyage il reviendra transformé. A son image, le héros de ce récit a péché par orgueil. Au terme d’un parcours jalonné d’épreuves, il comprendra enfin que l’extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires, que la vérité est pour tous les hommes.
Creuset de ses livres ultérieurs, en particulier L’Alchimiste, qui lui a valu des lecteurs dans le monde entier, ce voyage inspiré, poétique, nous fait partager la recherche humaine et spirituelle de Paulo Coelho.

Divers

Autres lectures :
-       « Le charme discret de l’intestin » - Giulia ENDERS
-       « Eléazar ou la source et le buisson » - Michel TOURNIER

Rappel : Forum et blog


Comme discuté lors de notre apéro littéraire, j’ai besoin de vos critiques sur les livres qui vous ont marqués pour que je puisse les transmettre à la bibliothèque de Tonneins avec qui nous avons un partenariat et qui pourront les afficher directement sur les livres J
Merci d’avance pour votre participation J


Prochain rendez-vous ?


Le jeudi 29 septembre prochain à 19h au bar associatif « Au Petit Bonheur ».
EXCEPTIONNEL : Nous accueillerons Huguette CONILH auteure locale qui nous fera l’honneur de répondre à nos questions sur la lecture commune et bien sûr dédicacera nos bouquins J

Lecture commune de septembre 2016 ?


« Les ignobles » d’Huguette CONILH

Résumé (quatrième de couverture) :

Ils sont les ignobles, victimes de leur différence, souffre-douleur des cours d'école, les proies de l'ignorance que l'intolérance met en marge de la société. Pour échapper au tableau des opprobres, Camille a préféré couper les ponts avec sa famille.

Jusqu'au jour où la mort de ses parents dans l'incendie de leur maison l'oblige à reprendre le chemin de la Vienne. Il recueille alors son frère cadet, Mathis, un adolescent torturé par la culpabilité de n'avoir pu sauver ses parents.

Passée l'émotion des retrouvailles, la tâche s'avère plus compliquée que ne l'imaginait l'aîné, partagé entre l'engagement qu'il vient de prendre et la vie routinière qu'il menait jusque-là. D'autant plus qu'il entraîne son colocataire et son propriétaire dans l'éprouvant sillage éducatif de l'adolescence. Le destin croisé de ces quatre personnages fera remonter à la surface les lourds secrets du passé. Les inavouables ignominies.

Et pour prendre un peu d’avance à Lecture commune d’octobre 2016 ?


« Le camp des Saints » de Jean RASPAIL … Disponible en bibliothèque, en neuf broché, etc. Attention, pas d’édition poche … !

Et pour finir …


Je vous souhaite à tous et toutes un très bon mois de septembre et une bonne rentrée. Merci pour votre participation. Nous remercions Gentiane et toute l’équipe du Petit Bonheur pour leur accueil, leurs cocktails et leur gentillesse J
Nous également Michel pour ses contacts auprès des auteurs et bien sûr pour être notre porte-parole dans le Républicain J

A bientôt.

Sandra.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire