6 sept. 2016

"Le rituel de l'ombre (Tome 2)" - GIACOMETTI et RAVENNE


Résumé (quatrième de couverture) :

"Rome, mai 2005. Une archiviste du Grand Orient est assassinée lors d'une soirée à l'ambassade de France, suivant un rituel qui évoque la mort d'Hiram, fondateur légendaire de la franc-maçonnerie. A Jérusalem, un archéologue en possession d'une énigmatique pierre gravé subit un sort similaire.
Le commissaire Antoine Marcas, maître maçon, et son équipière, Jade Zewinski, qui abhorre les "frères", se trouvent confrontés aux tueurs implacables d'une confrérie nazie occulte, la société Thulé, adversaire ancestrale de la maçonnerie.
Soixante ans après la chute du IIIè Reich, les archives des francs-maçons, dérobées par les Allemands en 1940, continuent à faire couler le sang. Mais quel secret immémorial se dissimule entre leurs pages jaunies ?
Un secret pour lequel on tue sans scrupule ..."


Maintenant, place au livre !

Génial !

L’histoire est bien menée du début à la fin. Il y a du suspense et notamment autour du secret que la société de Thulé. Je voulais vraiment savoir quel était ce secret et on ne l’apprend vraiment que dans les dernières parties du roman. Je ne l’aurais jamais deviné car je ne l’aurais jamais imaginé !
La relation entre le commissaire Antoine Marcas qui est un maître maçon et sa coéquipière Jade Zewinski, relation ambiguë car elle peut être conflictuelle à certains moments et tendre à d’autres, permet d’aborder le sujet de la franc-maçonnerie. De plus, à la fin du livre, les auteurs récapitulent les points du roman qui sont véridiques et les informations. Par exemple, ils évoquent en réseaux informatique de néonazis et ceci est vrai. « l’anecdote sur le réseau informatique néonazi baptisé Thulé est exacte ».
En outre, la relation entre Sol et Joana, tout comme celle de Marcas et Zewinski, introduit la société de Thulé. Attention, le fait de ne pas connaître cette société ne gêne en rien la compréhension du roman puisque les auteurs expliquent assez bien de quoi il s’agit.

Je vous souhaite un agréable voyage dans les pages de notre ami Marcas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire