6 sept. 2016

"Je l'aimais" - Anna GAVALDA


Résumé (quatrième de couverture) :

Parce que sa belle-fille est malheureuse, Pierre Dippel, soixante-cinq ans l'emmène à la campagne. Parce qu'elle ne se nourrit plus, il décide de faire la cuisine. Parce qu'elle n'arrête pas de pleurer, il va chercher du bon vin à la cave. Il s'assoit à côté d'elle et pour la première fois, il parle. De lui. De sa vie. Ou plutôt de ce qu'il n'a pas vécu.

Cette histoire est donc la confession d'un homme dans une cuisine. Ça n'a l'air de rien et pourtant, comme toujours avec Gavalda, tout est là. Nos doutes, notre ironie et notre tendresse, le tapage de nos souvenirs et "la vie comme elle va" ...



Maintenant, place au livre !

Un petit moment sympa !

Une histoire sans prétention, il y a que des dialogue donc pour ceux qui n'aime pas les descriptions, c'est le top.

L’histoire est simple. L’auteur ne pose aucun mystère à résoudre, si ce n’est de nous mettre dans la situation du beau-père de Chloé et de demander : Que feriez-vous ? Qu’auriez-vous fait ?...
Au niveau du style, j’ai trouvé cela très bien écrit, l’auteure parvenant à pénétrer la nature humaine et à la traduire en mots convenant bien à la situation décrite dans ce bouquin. Les propos tenus par les protagonistes sont très touchants et donnent matière à réflexion.

Bonne ballade.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire