6 sept. 2016

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" - Anna GAVALDA


Résumé (quatrième de couverture) :

"Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-là et que Marc n'est pas du tout genre à traverser la banlieue pour porter mon sac, j'ai toujours cet espoir débile."

Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d'émotion qu'ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d'Anna Gavalda.
En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochets nos propres existences.


Maintenant, place au livre !

C'est un recueil de douze nouvelles tout à fait unique !

En effet, comme le précise dans le résumé (quatrième de couverture), ces nouvelles ne concernent que des gens tels que vous et moi… Des gens simple que nous croisons tous les jours sans y prêter attention. Ici, dans ce livre, c'est ce qui crée une proximité rare entre les héros et nous.

Les sujets abordés sont variés ainsi que les personnages. L’auteure aborde la femme célibataire, le couple, la femme enceinte, l’homme d’affaire, etc. Cette profusion de cas de figure courants et plausibles, affectant ces personnages rend d’autant plus le lecteur impliqué dans l’histoire. Bien sûr, vous serez plus touché par certaines nouvelles que d’autres…

J'ai beaucoup aimé, mais je m'attendais à autre chose quand j'ai vu la couverture ...

Bonne lecture et bon voyage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire