5 sept. 2016

"Lettres de mon moulin" - Alphonse DAUDET



Résumé (quatrième de couverture) :

Jeune encore et déjà lassé du sombre et bruyant Paris, Alphonse Daudet vient passer les étés dans son moulin de Fontvielle, " piqué comme un papillon " sur la colline parmi les lapins. Dans cette ruine ensoleillée de la vallée du Rhône, naissent ces contes immortels qui assureront sa gloire. Au loin, on entend la trompe de Monsieur Seguin sonnant sa jolie chèvre blanche. Dans le petit bois de chênes verts, un sous-préfet s'endort en faisant des vers. Au ciel, où les étoiles se marient entre elles, le curé de Cucugnan compte ses malheureux paroissiens. Et dans la ville voisine, un jeune paysan meurt d'amour pour une petite Arlésienne tout en velours et dentelles qu'on ne verra jamais. Le vieux moulin abandonné est devenu l'âme et l'esprit de la Provence. Dans le silence des Alpilles ou le tapage des cigales et des tambourins, parfumés d'émotions, de sourires et de larmes, ces contes semblent frappés d'une éternelle jeunesse.

Maintenant, place au livre !


C'est un livre sympa qui traverse les âges et les générations ...

Notre bon Alphonse Daudet acquiert un moulin et s'en va souffler en Camargue avec quelques lapins, un vieux hibou et la beauté du paysage.

Ce livre nous transporte au gré des nouvelles, dont :
- Maître Cornille, meunier du moulin où loge Alphonse Daudet
- La chèvre de Monsieur Seguin
- Les trois messes basses
- Le curé de Cucugnan

Et bien d'autres.

Bonne ballade en Provence...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire